S’il l’avait lui-même annoncé dans une lettre adressée, en octobre, aux sociétés pétrolières productrices de pétrole brut, le ministre des Mines, du Pétrole, des Hydrocarbures et du Gaz vient d’annuler la décision du paiement de la Redevance minière proportionnelle (RMP) en nature.

La RMP ne sera pas payée en nature comme annoncé en octobre 2019. © Gabonreview/Shutterstock

 

Noël Mboumba a abandonné, lundi 25 novembre, l’idée de faire payer en nature la Redevance minière proportionnelle (RMP). Annoncée le 16 octobre dernier dans une lettre adressée aux sociétés pétrolières productrices de pétrole brut, cette décision avait fait grand bruit sur les réseaux sociaux. Certains avaient accusé le gouvernement de tenter d’asphyxier les partenaires de l’État gabonais qui se targuait pourtant d’avoir «un des codes des hydrocarbures les plus attractifs du continent».

Le ministre des Mines, du Pétrole, des Hydrocarbures et du Gaz motive son revirement par le «contexte» et les «difficultés que pourrait engendrer cette mesure dans l’industrie». Il était prévu que le paiement de la RMP en nature entre en vigueur le 1er janvier 2020.

«Le paiement de la Redevance minière proportionnelle s’effectuera comme habituellement, conformément aux textes en vigueur», informe Noël Mboumba.

La RMP est la rétribution que les compagnies doivent payer pour le droit d’exploitation. Dans le nouveau Code des hydrocarbures, celle-ci a été réduite. Les taux de cette rétribution vont désormais de 2 à 15% selon les contrats.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW