«Les Nouvelles routes de la soie» a été retenu comme thème pour la conférence inaugurale de l’Institut Prométhée (IP), le 15 mars à Libreville. L’objectif étant de favoriser la compréhension par les professionnels, les universitaires et les étudiants des enjeux géostratégiques de ce grand projet intégrateur  »

© Gabonreview/Shutterstock

 

Association dont la vocation première est l’analyse et la recherche de solutions pour l’amélioration des décisions et politiques publiques au Gabon, l’Institut Prométhée (IP) va lancer ses conférences, le 15 mars à Libreville. Pour thème inaugural, ce think-tank a choisi «Les nouvelles routes de la soie».

Les nouvelles routes de la soie 

Au programme, une leçon inaugurale sur le thème «De la route de la soie aux Nouvelles routes de la soie : histoire, enjeux et place de l’Afrique dans le monde à venir». Des panels sont également prévus avec «Nouvelles routes de la soie : enjeux géostratégiques» et «L’intégration du Gabon aux Nouvelles routes de la soie».

En choisissant «Les nouvelles routes de la soie» comme thème de sa conférence inaugurale, l’Institut Prométhée souhaite attirer l’attention des pouvoirs publics sur l’intérêt et les enjeux rattachés à ce programme.

Lancées en 2015, les Nouvelles routes de la soie sont un gigantesque projet chinois d’infrastructures routières, ferroviaires et portuaires couvrant une centaine de pays, non seulement en Asie mais également en Afrique et en Amérique du Sud et centrale. 123 pays y participent, soit la moitié de la planète.

 «Alors que quatre pays africains (Kenya, Soudan, Ethiopie, Djibouti) sont bien avancés dans ce programme, le Gabon, avec ses atouts économiques indéniables (ressources naturelles) et géopolitiques reconnus (façade maritime dans le golfe de Guinée, stabilité politique), peut également en tirer profit pour accélérer son développement», estime l’Institut Prométhée. Ce panel sera animé par le Pr Guy Rossatanga-Rignault (professeur de Droit public, ancien ministre), Biendi Maganga Moussavou (banquier, ministre de la Promotion des investissements, des Partenariats publics-privés et des PME PMI), Emmanuel Mba Allo (ancien ambassadeur du Gabon en Chine), M. Toung (premier conseiller à l’ambassade de Chine), Wu Chunfeng (directeur général de l’Institut Conficius).

Réfléchir et formuler des propositions

Yves D. Sylvain Moussavou Boussougou explique que l’Institut Prométhée, dont il est le président, «est une association, à but non lucratif, qui réunit des professionnels du secteur public, du secteur privé et des universitaires gabonais. C’est un laboratoire d’idées. Sous d’autres cieux, on parle de think tank. L’association a été créée en 2017. C’est donc notre première sortie officielle. Et comme c’est le cas pour ce type d’organisation, il s’agit pour nous de réfléchir et de formuler des propositions, en associant au maximum, diverses intelligences, et contribuer, au final, à la qualité de la décision publique dans notre pays

L’organisation gabonaise bénéficie d’un partenariat ponctuel avec Tomorrow Foundation, une ONG basée en Suisse et qui intervient en Afrique dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’énergie et de l’agriculture. Tomorrow Foundation soutient l’Institut Prométhée pour le lancement de son cycle de conférences. Le think-tank gabonais prévoit «globalement d’organiser deux rencontres de ce niveau par an. Elles seront ponctuées par des tables-rondes, des ateliers thématiques et des exposés. L’ensemble doit déboucher sur des propositions concrètes qui seront soumises aux décideurs. Nous prévoyons également diligenter des études, des projets et propositions de décisions et des notes de conjonctures», explique Yves D. Sylvain Moussavou Boussougou.

La conférence de ce 15 mars à Libreville verra la participation des membres du gouvernement, dirigeants d’administrations publiques et opérateurs économiques gabonais et chinois. Un jeune public, composé d’étudiants (licence et master) en économie, sciences politiques ou relations internationales, sera également présent à cet événement.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW