La grève de trois jours reconductible de l’organisation nationale des employés du pétrole (Onep), supposée débuter le 13 février à minuit, selon l’annonce diffusée sur les réseaux sociaux, n’est qu’une «intox».

L’Onep pas lancé de grève. © D.R.

 

«L’Organisation nationale des employés du pétrole n’est pas entrée en grève et n’est pas en grève. L’information circulant depuis le 12 février dernier sur les réseaux sociaux n’émane nullement de notre bureau syndical», a déclaré le secrétaire général de l’Onep, Sylvain Mayabi Binet, joint au téléphone par nos confrères de Direct Infos.

Le message attribué à l’Onep appelait avec bienveillance la population à prendre ses dispositions pour ne pas subir les effets de cette prétendue grève. «Le puissant syndicat de l’organisation des employés du pétrole rentre en grève à partir de cette nuit à 00h00mn. Cette grève de trois jours est reconductible, et ne prendra fin qu’à partir du moment où le gouvernement trouvera des solutions à tous les problèmes contenus dans le cahier de charge. Vous avez la matinée de demain pour courir vers une station-service afin de prendre une bouteille de gaz en réserve et du carburant. Car dans la journée, il nous sera difficile d’en avoir. Merci d’en prendre acte. Bonne soirée.»

Cette mise au point du secrétaire général de l’Onep vient tordre le cou à une rumeur qui a créé la panique dès sa diffusion, sans doute amplifiée par l’atmosphère d’anxiété qui règne actuellement dans le pays.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW