L’organisation, le week-end écoulé, d’une émission en hommage à Pierre Claver Zeng Ebome ayant été appréciée par les spectateurs, le ministre d’Etat en charge de la Culture a reçu les félicitations de ses collègues, à l’instar de Jonathan Ndoutoume Ngome qui l’a présenté comme l’un des meilleurs ministres de la Culture que le Gabon ait connu.

Alain-Claude Billie-By-Nze. © D.R.

 

Contrairement à l’hommage «test» à Pierre Claver Akendengue organisé, il y a quelques mois, par le Groupe Gabon Télévisions et Radio Gabon, en partenariat avec le ministère de la Communication, l’émission en hommage à Pierre Claver Zeng Ebome (PCZ) a été une réussite. Samedi 17 mars sous le chapiteau du stade d’Angondjé, des centaines de personnes ont vibré au rythme des plus célèbres titres de l’artiste disparu en mai 2010. Des dizaines de chanteurs et de musiciens ont interprété, en solo, en duo et en groupe, ses chansons pour le bonheur des personnes ayant été conviées sous le chapiteau du stade d’Angondjé. Parmi les spectateurs, en plus des parents du défunt chanteur, on comptait des membres du gouvernement, à l’instar de Jonathan Ndoutoume Ngome, qui n’a pas tari d’éloges à l’endroit d’Alain-Claude Bilie-By-Nze.

Ravi par l’initiative de son collègue et satisfait du spectacle auquel il a assisté, le ministre délégué à la Protection sociale a souhaité «rendre un hommage mérité au ministre d’Etat Alain-Claude Bilie-By-Nze, qui prouve à la face du monde et à la face du peuple gabonais que c’est un grand ministre de la Culture». Jonathan Ndoutoume Ngome qui s’exprimait au micro de Radio Gabon au terme de l’émission-spectacle dont la date diffusion reste à déterminer, s’est souvenu que le ministre d’Etat en charge de la Culture «nous a fait vivre des moments formidables lors de la dernière fête de l’indépendance». Pour l’hommage à PCZ, il a estimé que son collègue s’est surpassé, d’autant que, selon lui, «le peuple gabonais commence à être content» des programmes du Groupe Gabon Télévisions, entrant dans le cadre des réformes impulsées par la tutelle.

Après l’hommage à PCZ, le ministre d’Etat en charge de la Culture a annoncé que le prochain artiste à célébrer sera Mackjoss.

 
 

18 Commentaire

  1. Jean Phil Samer dit :

    Assurément nommer déja un hydrocéphale lubrique,abscons et violent à ce poste constitue en soi un exploit certes inutile mais au point ou on en est…..

  2. ADN dit :

    PCZ était vraiment un grand homme. Repose en paix.

  3. Createurs dit :

    BRAVO, BRAVO ET ENCORE BRAVO. Les chansons de PCZ percent tellement k l’on voyage a travers elles, meme si on ne comprend pas la langue Fang. C’est ça la puissance du Genie. MERCI AU MINISTRE BI BILYE BI NZÉ.

  4. Ndong dit :

    Alain-Claude Bilie-By-Nze qui, prouve à la face du monde et à la face du peuple gabonais que c’est un grand ministre de la Culture… Pourquoi les émergeants sont comme ça et aiment seuls se lancer des fleurs? Tu prouves quoi à la face du monde toi là ? Toujours dans les magouilles.
    Le peuple gabonais commence à être content, content ou fatigué de vos conneries ? Regardez moi des fey-man comme ça!

  5. Milangmissi dit :

    Meme si BBN est un membre de la junte au pouvoir, je salue cette initiative car c’est ainsi que dans tous les pays du monde on construit le roman national.
    BBN tu n’es pas un démocrate, tu n’as pas fini tes études mais une chose est sûr tu as un cerveau dommage que tu l’utilises rien que pour tes interets.

  6. Armand dit :

    c’est bien bravo tout ce qui se passe dans le pays mais savez-vous que ici Makokou ça fait de cela toi moi nous n’avons pas les images à la télévision première parce que nous ne sommes pas abonné à Canal+ moi par exemple je suis handicapé je vis que dans la chambre je suis ma télé dans la chambre je n’ai pas de moyens pour m’abonner au câble Canal+ mais je suis pas informé de tout ce qui se passe à la télé parce que ici Makokou no signal et de coutume et nous vivons comme ça ici toi moi je vous dis bien. Moi pas d’image à la télé c’est dommage

  7. Dieudonné dit :

    un grand ministre de la culture et un grand bonimenteur propagandiste: cherchez l’erreur !

  8. Ilolo dit :

    Ntoutoume ngome vraiment! Akiééé donc le poste de ministre là te fais perdre la tête!

  9. Gabomama dit :

    Finalement c’était Bilié Bi Nzé à l’honneur ou PCZ. Jonathan Ntoutoume qui semblait être un homme brillant n’est plus que l’ombre de lui même. Le pdgisme transforme des hommes intelligents en pantins en larbins. Finalement lorsqu’on dit autant sur le ministre et rien sur les professionnels et acteurs de l’expression culturelle on voit à nouveau le tout politique dans le Bongolande cette prédominance de la politique qui tue le rayonnement de toutes nos elites: sportives, culturelles, intellectuelles

  10. christ emile dit :

    Dommage et dommage encore. voilà un peuple qui ne sait plus ce qu’il veut.le Gouvernement fait mal on critique vainement, le Gouvernement fait bien c’est la même chose. rendre hommage à nos artistes n’est ce pas une reconnaissance des talents nationaux comme cela se fait ailleurs. on accorde des droits d’auteurs à nos artistes on condamne l’action. et quand ce n’était pas fait, le sujet était au cœur des débats. honte à vous qui ne reconnaissez jamais quand c’est bien.

  11. Yaali dit :

    Comme c est la priorité. Le ministre s occupe de divertir le peuple! Imaginez le ministre de la culture et de la communication au states , en France, au Senegal en train de s exciter pour rendre hommage à beyond ou à Michel Sardou. Un plouc c est tout.

  12. Matho dit :

    Un ministre concepteur des programmes radio et/ou télé, ça ne m’emballe pas. Maintenant, si c’est ça le changement…

  13. CIIV dit :

    Merci mon frère. Ils finiront par s’étouffer dans leur haine. Du haut de leur grandeur, ils ne feront jamais la différence entre de telles actions posés et leurs convictions politiques. C’est à croire que rendre hommage à tous ces artistes est une véritable injure nationale. Malgré tout ces commentaires dénués de sens, les artistes gabonais sont fière des différentes initiatives posées à leur endroit.

Poste un commentaire