Mise en vente en mars 2017 par l’Ambassade de France au Gabon, la “Villa Yvonne” est désormais la propriété de l’État gabonais. La remise officielle des clés s’est faite le 13 février entre l’ambassadeur de France au Gabon et le ministre gabonais de l’Économie.

Façade avant de la «Villa Yvonne». © Amb. de France au Gabon

 

La passation des clés de la «Villa Yvonne», le 13 février 2019, avec Philippe Autié et de Jean-Marie Ogandaga. © Amb. de France au Gabon

Reconnue pour son cachet architectural d’antan, la “Villa Yvonne”, propriété de la France au Gabon, a été acquise par l’État gabonais à l’issue d’un appel d’offres restreint lancé en mars 2017 par l’Ambassade de France au Gabon. Le 13 février 2019, Philipe Autié, ambassadeur de France au Gabon, a officiellement remis les clefs de la villa à Jean-Marie Ogandaga, ministre gabonais de l’Économie, de la prospective et de la programmation du développement, chargé de la promotion des investissements publics et privés.

D’une surface utile brute de 282m2, bâtie sur terrain d’une superficie de 2.474m2, la demeure est tout aussi reconnue pour son passé historique. Elle a en effet «eu l’honneur» d’accueillir le général Charles de Gaulle et son épouse Yvonne de Gaulle, le 24 mars 1953, lors d’un voyage visant à «resserrer les liens fraternels entre le Gabon et la France». La demeure, a signifié Philippe Autié, a été baptisée “Villa Yvonne” en souvenir d’Yvonne de Gaulle à l’issue de ce séjour.

Vielle de plus d’une soixantaine d’années, elle a selon bien d’avis conserver son charme historique. «Ce n’est pas sans émotion que nous cédons aujourd’hui la Villa Yvonne.» «C’est un moment de souvenir pour nous français qui s’en va», a déclaré Philipe Autié. Toutefois, il s’est dit heureux «de remettre en de bonnes mains les clés de ce bien historique».

De style Art déco, cette villa est organisée sur trois niveaux : un sous-sol, le rez-de-chaussée et l’étage. La résidence se compose de plusieurs bâtiments reliés par des voiries asphaltées dans un parc arboré entièrement clôturé. Sa vente est une des contraintes du nouveau projet immobilier de l’ambassade de France au Gabon à Libreville. La France envisage la construction d’une nouvelle ambassade à Libreville. Le nouveau bâtiment de l’Ambassade qui sera érigé sur le front de mer réunira sur un site unique et fonctionnel, tous les services diplomatiques français.

 
 

1 Commentaire

  1. Kisito BEKALE OBOUNOU dit :

    Quel service de l’Etat peut-on y mettre ? Quel ministère ? Quelle administration ? Le ministère de la Communication ? Cela permettrait à ce ministère de libérer les bureaux de la Poste.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW