Quatre individus viennent d’être reconnus coupables de délits de trafic d’ivoire et complicité de trafic d’ivoire. Roddy Wopinas Ayafor, Christian Mbongo, Joël Michel Djetola et Arsène Nguialebe ont écopé d’une peine de cinq ans de prison, assortie de fortes amendes.

Appréhendés en novembre 2019, quatre trafiquants d’ivoire ont été condamnés à cinq ans de prison (illustration). © D.R.

 

Cinq ans de prison ferme ! C’est la peine requise pour quatre trafiquants d’ivoire appréhendés en novembre 2019 à Oyem. Il s’agit de Roddy Wopinas Ayafor (Camerounais de 39 ans), Christian Mbongo (Gabonais de 43 ans), Joël Michel Djetola (Gabonais de 29 ans) et Arsène Nguialebe (Gabonais de 43 ans).

Les quatre individus ont été reconnus coupables de délits de trafic d’ivoire et complicité de trafic d’ivoire. Lors de la première audience de cette affaire, le 27 décembre à Libreville, le procureur de la République avait requis l’application stricte de la loi à l’endroit des prévenus. En plus de cinq ans de prison ferme chacun, les quatre complices ont également été condamnés à payer une amende de 32 millions de francs CFA et verser cinq millions de dommages et intérêts à l’administration des Eaux et Forêts.

L’arrestation des quatre trafiquants s’était faite lors d’une opération de l’antenne provinciale de la Police judiciaire (PJ) du Woleu Ntem, avec l’appui de l’ONG Conservation Justice. L’arrestation s’était déroulée du 20 au 21 novembre 2019. Partie d’Oyem au petit matin, le 20 décembre 2019, l’équipe était bien arrivée sur le lieu indiqué pour effectuer la transaction illicite.

Quelques heures plus tard, les agents remarqueront deux véhicules suspects effectuer plusieurs tours entre le carrefour Lalara et l’Auberge portant le même nom. Les véhicules vont être filés pendant un moment. Sentant l’étau se resserrer sur eux, les indélicats vont prendre la fuite sur l’axe Lalara-Mitzic.

Après quelques kilomètres de poursuite, un premier véhicule est intercepté avec à son bord Roddy Wopinas Ayafor et Arsène Nguialebe. Deux sacs de riz contenant de l’ivoire étaient à bord du véhicule. La deuxième voiture, un pick-up conduit par Joël Michel Djetola, est interceptée quelques minutes plus tard, avec deux sacs contenant de l’ivoire.

Au total, ce sont 27 pointes d’ivoire pour un poids de plus de 120 kg qui avaient été saisies. D’autres suspects ayant été cités, l’opération s’est poursuivie le 21 novembre 2019. Celle-ci a conduit à l’arrestation, toujours dans la zone de Lalara, de Christian Mbongo.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW