Sarah Mazouz a entamé un stage de deux semaines au Japon, dans le cadre de sa préparation pour les Jeux olympiques (JO) de Tokyo. L’athlète de 32 ans représentera le Gabon à cette compétition en judo, dans la catégorie mi-lourd 78 kg.

Sarah Mazouz est actuellement en stage de préparation au Japon, au prélude aux JO 2020. © Instagram

 

Qualifiée pour les Jeux olympiques (JO) de Tokyo, Sarah Mazouz affûte déjà ses armes. La judoka gabonaise est actuellement en stage au pays du soleil levant, précisément à l’Université de Tokai. D’une durée de deux semaines, ce stage offre aux athlètes, la possibilité de s’entraîner quotidiennement au judo.

Si l’objectif de l’athlète est de se préparer pour les JO, du 24 juillet au 9 août prochain, Sarah Mazouz espère également faire partie des 18 meilleures judokas de sa catégorie (mi-lourd 78 kg), et ainsi libérer une place qualificative pour le Gabon.

«Je suis présentement qualifiée pour les Jeux olympiques, grâce au quota continental. Mon autre objectif est de progresser au niveau du classement. En effet, si je suis parmi les 18 meilleures athlètes de ma catégorie, je libère de fait une place qualificative à un athlète gabonais», a expliqué Sarah Mazouz, relayée par L’Union.

Née en 1987 à Franceville, Sarah Mazouz est l’une des têtes d’affiche du judo au Gabon. Auteure d’une année 2019 particulièrement réussie, dont une médaille d’or aux Jeux africains de Rabat, l’athlète de 32 ans espère rééditer les mêmes performances en 2020, durant «un calendrier chargé jusqu’au mois de mai».

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW