Magloire Ngambia sera devant la Cour spéciale criminelle (CSC) le 13 mars à Libreville. L’ancien ministre de la Promotion des investissements est jugé de faits de surfacturation, concussion, corruption et enrichissement illicite sur les travaux du chantier routier Akieni-Onga.

L’ancien ministre Magloire Ngambia. © D.R.

 

Détenu depuis le 10 janvier 2017, Magloire Ngambia sera devant la Cour spéciale criminelle, ce 13 mars à Libreville. L’ancien ministre de la Promotion des investissements est jugé pour des faits de concussion, corruption et enrichissement personnel illicite.

S’il est cité dans plusieurs affaires de malversations financières, Magloire Ngambia sera précisément jugé pour l’affaire de travaux sur l’axe Akieni-Onga, dans la province Haut-Ogooué. D’un linéaire de 60 kilomètres, le tronçon aurait coûté 60 milliards de francs CFA. Les travaux exécutés par le Groupe Santullo Sericom ne seraient pas arrivés à leur terme, alors que l’argent avait été bien décaissé par l’État. Il est reproché à Magloire Ngambia des surfacturations de l’ordre de 4 milliards de francs dans l’exécution des travaux.

 
 

3 Commentaires

  1. moussabou dit :

    un jeune de 44 ans est multi milliardaires, ah mon Dieu quel bon pays ce Gabon là!

    tu as fait la taule, tu es sorti comme Ngoubou DD, maintenant il faut voyager et faire des affaires. Tu as encore 40 ans devant toi avec le pactole.

  2. moundounga dit :

    Bjr. La république est elle prête pour le grand déballage ?

  3. moundounga dit :

    Bjr. Vous pariez combien sur le renvoi une fois de plus de cette audience?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW