Les Gabonais diplômés du Centre d’études financières, économiques et bancaires (Cefeb), réunis au sein de l’association Turgo 241, ont été reçus le 23 février par le président de l’Assemblée nationale, Faustin Boukoubi. Objectif : discuter de la promotion de l’école et pousser les Gabonais à intégrer cet établissement.

Les Cefebistes chez Faustin Boukoubi. © Gabonreview

 

© Gabonreview

La promotion de deux anciens du Centre d’études financières, économiques et bancaires (Cefeb) à de hautes fonctions, Julien Nkoghe Bekale à la Primature et Faustin Boukoubi à l’Assemblée nationale, semble raviver les ambitions des cadres issus de cet établissement.

Conduite par sa présidente, Yolande Nyonda, le bureau de l’association des Gabonais diplômés du Centre d’études financières, économiques et bancaires (Turgo 241) a été reçu par Faustin Boukoubi le 23 février. Les échanges ont tourné autour des actions à entreprendre pour la promotion du Cefeb au Gabon, afin d’encourager plus de Gabonais à intégrer cette école placée sous la coupole de l’Agence française de développement et rebaptisée Campus du développement en 2017.

«Notre association a été un peu en sommeil à cause des activités un peu politiciennes de certains de ses membres, donc il a fallu recadrer et réfléchir sur la relance de nos activités. En général, nos activités tournent autour de la promotion du Cefeb pour permettre à d’autres de nos compatriotes y aient accès. Cette école est si sélective», a déclaré Yolande Nyonda.

En 60 ans d’existence, seulement 80 Gabonais ont été formés dans cet établissement. Émile Kassa Mapsi, Jean François Ntoutoume Emane, Casimir Oyé Mba, Julien Nkoghe Bekale, Faustin Boukoubi font partie de cette cohorte.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW