L’Agence universitaire de la Francophonie et l’Institut français du Gabon lancent l’appel à candidatures pour participer à la deuxième édition nationale du concours «Ma Thèse en 180 secondes» 2019. Les postulants ont jusqu’au 26 avril prochain pour candidater.

Les finalistes de l’édition 2018. © David Pell – DPMultimedia

 

L’appel à candidatures pour participer à la deuxième édition du concours «Ma Thèse en 180 secondes» vient d’être lancé par l’Agence universitaire de la Francophonie et l’Institut français du Gabon. Ce concours permet aux doctorants de présenter leur sujet de recherche, en français et en termes simples, à un public profane et diversifié. Chaque candidat doit faire, en trois minutes, un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche. Le tout avec l’appui d’une seule diapositive !

Pour prétendre participer au concours, le candidat doit : être inscrit ou avoir été inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur ou de recherche du territoire dans lequel il participe au concours ; être inscrits ou avoir été inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur ou de recherche dans un programme de doctorat recherche avec la rédaction d’une thèse (Ph. D.) ou avoir obtenu leur doctorat au cours des douze mois précédant la finale internationale ; présenter un état d’avancement suffisant du projet de recherche doctorale.

«Un jury notera les prestations des candidats et le public donnera également son avis. Le gagnant du concours national aura l’honneur de représenter le Gabon à la finale internationale du concours à Dakar au Sénégal, le 26 septembre 2019», indiquent les organisateurs.

Ce concours s’inspire de «Three minute thesis», conçu à l’Université du Queensland en Australie. Le concept a été repris en 2012 au Québec par l’Association francophone pour le savoir qui a souhaité étendre le projet à l’ensemble des pays francophones. Pour en savoir plus sur ce concours, cliquez ici : ICI

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW