L’autorité administrative de la Zone économique à régime privilégié de Nkok (Zerp-Nkok) et son partenaire Gabon special economique zone (GSEZ) viennent de mettre en place un mécanisme de suivi-évaluation. Il s’agit de mesurer, à travers des inspections mensuelles, le degré de respect des textes en vigueur pour jauger la mise en pratique des actes relatifs à la conformité aux normes universelles en matière de management d’unités industrielles.

La Zone économique à régime privilégie de Nkok. © Gabonreview

 

Dans le cadre de la promotion du travail décent pour tous les travailleurs évoluant au sein de la Zone économique à régime privilégié de Nkok (Zerp-Nkok), l’autorité administrative de ce parc industriel multisectoriel et son partenaire GSEZ ont mis en place un mécanisme de suivi-évaluation des performances et de conformité.

Il s’agit de mesurer, à travers des inspections mensuelles, le degré de respect des textes en vigueur en République gabonaise pour mieux jauger l’application des actes relatifs à la conformité aux normes universelles, en matière de management d’unités industrielles.

Des équipes d’inspection, qualifiées et libres de toute influence extérieure, seront diligentées au sein des unités industrielles évoluant dans la Zerp de Nkok pour évaluer, examiner auprès des opérateurs économiques l’effectivité d’une garantie des conditions préalables pour la protection des travailleurs et pour le respect du travail décent, conformément à la législation gabonaise.

Il s’agira pour ces équipes d’évaluer les entreprises, entre autres, sur des thématiques telles que: les aspects légaux du droit du travail (conformité et légalité des contrats de travail) ; la sécurité physique et la protection sociale des travailleurs (Port d’équipement de protection individuelle, déclaration à la Cnss et enrôlement à la Cnamgs) ; respect de l’hygiène et la propreté des locaux (sanitaire, réfectoires, propreté de l’usine, extincteurs, etc.). Ce mécanisme prévoit également un régime de sanctions pour les entreprises ayant été évaluées comme les moins respectueuses des textes et normes en vigueur.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW