A quelques heures du Marathon du Gabon prévu le 1er décembre à Libreville, le ministre en charge des Sports, Franck Nguema, a visité, le 29 novembre, le Village dédié à cette compétition enregistrant la participation d’un plateau relevé d’athlètes internationaux. Il a voulu s’assurer que tout a été mis en œuvre pour la réussite de cet événement international.

Le ministre des Sports, Franck Nguema, écoutant les explications du représentant de l’organisation, Sébastien Bottari, le 29 novembre 2019, à Libreville. © Gabonreview

 

La visite du Village du marathon, le 29 novembre 2019, à Libreville. © Gabonreview

Les organisateurs du Marathon du Gabon ont entamé, le 29 novembre, la dernière ligne droite avant le démarrage de la 7e édition de cette compétition internationale. Le ministre en charge des Sports, Franck Nguema, s’est rendu au Village du Marathon, au boulevard du bord de mer où sont centralisées les opérations de cette course labélisée Bronze par l’International association of athletics federations, (IAAF).

Le membre du gouvernement y est allé pour s’assurer que tout se déroule dans les règles de l’art et que tout est prêt pour le déroulement et la réussite de cette épreuve de l’athlétisme mondial au Gabon.

Accompagné des organisateurs, dont le directeur général d’Everest Média, Sébastien Bottari, et du directeur général de l’Office national de développement du sport et de la culture (ONDCS), Joannick Ngomo Obiang, a fait le tour du site où se déroulent plusieurs opérations de promotion de cet événement. De l’espaces aménagé pour le retrait des dossards au service de renseignement, en passant par les stands des entreprises partenaires, d’orientation et d’animation, Franck Nguema s’est enquis de ce qui se fait sur ce site.

D’où son satisfécit à l’issue de ce tour dans le Village du Marathon. «Je voudrais féliciter l’organisation, le Groupe Everest Média qui, à la 7e édition, nous a encore réédition une organisation parfaite», a-t-il dit, avant d’ajouter : «Je dois dire que les partenariats public-privé fonctionnent dans le sport notamment au Gabon. Ce sont des modèles économiques que nous allons développer de plus en plus dans le cadre de nos activités au ministère des Sports parce qu’aujourd’hui, les entreprises ont besoin de ce genre de plateformes pour pouvoir valoriser leur identité, leurs produits et services et le monde du sport a besoin des entreprises pour pouvoir donner la chance à des athlètes de haut niveau pour pouvoir montrer leur valeur et qualité».

Pour, le ministre Franck Nguema, cette démarche est importante pour le gouvernement gabonais. «Il y a le 10 km de Port-Gentil qui est déjà un modèle de réussite qui a le label Silver, il y a le Marathon du Gabon qui a le label bronze et nous espérons que dans quelques temps, le marathon de Masuku à Franceville aura aussi un label bronze de l’IAAF», a-t-il dit, soulignant qu’ils sont «contents et satisfaits» parce qu’ils voient «que ce plateau élite c’est le plus relevé de toutes les éditions qui se sont déroulées au Marathon du Gabon. Ça veut dire que ça y est, le Marathon du Gabon est entré dans le concert de tous les marathons au plan mondial. Ce n’était pas facile, qui aurait pu l’imaginer, il y a 7 ans?»

Le Marathon du Gabon enregistre 21 athlètes de haut niveau venant de plusieurs pays d’Afrique et du reste du monde. Ce sont plus de 8000 coureurs qui sont attendus avec la participation spéciale du recordman de la discipline, Hicham EL Guerrouj et de la non moins star de l’athlétisme mondial, Muriel Hurtis.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW