Nommé le 7 novembre, le nouveau patron de la Société équatoriale des mines (SEM) a officiellement été installé dans ses fonctions, jeudi 14 novembre. Son prédécesseur Ismaël Ondias Souna était absent de la cérémonie.

David Ossibadjouo, le nouveau patron de la Société équatoriale des mines (SEM), le 14 novembre 2019. © Gabonreview

 

Noël Mboumba, ministre des Mines (ext. droite), a présidé la cérémonie d’installation. © Gabonreview

Après deux années passées au poste de directeur général adjoint à Nouvelle Gabon Mining (NGM), David Ossibadjouo a officiellement été installé dans ses nouvelles fonctions de directeur général de la Société équatoriale des mines (SEM) ce jeudi 14 novembre. La cérémonie présidée par Noël Mboumba, ministre des Mines, du Pétrole, des Hydrocarbures et du Gaz, a enregistré une absence pour le moins remarquée : celle d’Ismaël Ondias Souna. Personne à l’Immeuble du 2-Décembre n’a souhaité justifier le fait que l’ex-DG de la SEM n’ait pas satisfait à la traditionnelle cérémonie de passation des charges avec son successeur.

Noël Mboumba a néanmoins profité de l’occasion de son installation pour prodiguer quelques conseils au nouveau patron de la SEM, lui rappelant notamment que «le président de la République attend beaucoup de [lui], en tant que patriote». Le membre du gouvernement n’a pas manqué de lui donner des orientations.

«Avec la promulgation du nouveau Code minier, vous disposez désormais d’un outil qui devrait vous permettre d’impulser le développement de la SEM. Ce code est très attractif et apporte un accompagnement nécessaire à la fois pour l’administration des mines et à la SEM pour leur permettre de jouer pleinement leur rôle», a déclaré Noël Mboumba, qui a également souhaité que la direction générale de la SEM occupe désormais des bureaux au sein de l’immeuble abritant le ministère des Mines.

Pour le ministre, «les mines constituent à côté du pétrole l’une des ressources locomotives de notre économie». Aussi, dit-il «attendre énormément de la SEM, qui doit gérer les parts de l’Etat dans le secteur minier comme le fait la GOC pour le secteur pétrolier».

Pour sa part, David Ossibadjouo a promis de s’impliquer afin d’honorer la confiance placée en lui par le chef de l’État. «Je ne pourrais réussir dans les missions que le président de la République m’a confiées que si je suis en sincère et totale collaboration avec l’administration en charge des mines», a assuré le nouveau patron de la SEM.

 
 

2 Commentaires

  1. Gayo dit :

    Toujours les mêmes. Même tête que son frère. Comment certains comme Ali Bongo ne vont pas amasser 600 milliards pour une personne. Concentrant la richesse qui aurait pu sauver d’autres familles et d’autres gabonais. L’alternance doit permettre de faire tourner les intelligence et mieux repartir les richesses entre les familles, les fils et filles de ce pays. Les duzaines de milliards accumulés par les Bongo, Assélé, Ossibadjuo, Mpuho, etc, équitablement répartis , la pauvreté n’existerait dans ce pays. Ils n’ont pas gagné cet argent. Ce sont des richesses indues.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW