Souhaitant profiter de la présence du groupe Olam dans cette localité, l’actuel vice-président de la République Pierre-Claver Maganga Moussavou nourrit depuis quelques années le projet d’y construire un institut supérieur d’agronomie et d’y développer le tourisme.

Pierre Claver Maganga Moussavou. © D.R.

 

La bucolique bourgade de Moutassou attend la gestation d’un projet radieux. Pierre-Claver Maganga Moussavou n’y voit pas qu’une petite localité de la province de la Ngounié au sud du Gabon. Entrepreneur, l’actuel vice-président de la République assure qu’elle recèle d’importantes potentialités économiques, notamment dans les domaines de l’agriculture et du tourisme. Aussi, envisage-t-il d’y lancer plusieurs projets d’envergure, dont deux lui tiennent particulièrement à cœur.

D’abord la formation, dans cette localité, de jeunes agronomes gabonais. «Je voudrais construire un institut supérieur d’agronomie pour que les jeunes gabonais viennent se former. Ils ont Olam à côté, ils peuvent y faire des stages. Ils ont le ranch pour l’élevage et pour l’agriculture», décline Pierre-Claver Maganga Moussavou interrogé par la télévision Gabon 1ère. Pour l’entrepreneur agricole, la construction de ce centre de formation à Moutassou répond au besoin de «former à la fois l’ouvrier agricole et le technicien, ceux qui devraient prendre la relève».

L’autre projet de l’ancien maire de Mouila est le développement du tourisme à Moutassou, et partant dans toute la province de la Ngounié. Possédant plusieurs centaines d’hectares dans cette localité, Pierre-Claver Maganga Moussavou a lancé depuis peu la construction d’un hébergement touristique, dont il est convaincu qu’il plaira aux visiteurs. «C’est un endroit incroyable», assure-t-il, en le situant au centre d’une plantation de palmiers à huile, de plaines verdoyantes et de collines, en plus des cours d’eau qui le bordent.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW