Patrice Neveu n’a pas apprécié le nouveau report du championnat national. Le sélectionneur des Panthères du Gabon a tenu à le faire savoir ce mardi 25 novembre sur les antennes de Radio France internationale (RFI).

Le sélectionneur national Patrice Neveu. © Gabonreview

 

Patrice Neveu est agacé par le nouveau report du championnat national de la première et deuxième division. Le 25 novembre, sur Radio France internationale (RFI), le sélectionneur a s’est exprimé sur cette décision prise par la Ligue nationale de football professionnel (Linafp).

«Ce énième report met en mal le football. Le Gabon est l’un des pays qui dispose de meilleures infrastructures nécessaires à la pratique du football. Mais lorsque la compétition n’a pas démarré, cela dérange. Si c’est un problème de budget et de fonds, que les autorités s’accordent pour que les activités reprennent afin que tout le monde s’y mette», a déclaré Patrice Neveu.

Le championnat national gabonais est à l’arrêt depuis fin mars 2019. Annoncée pour le 23 novembre, la compétition a une fois été reportée le 16 novembre par la Ligue nationale de football. Selon le président de Linafp, ce report est dû à des contingences  organisationnelles. Il s’agit notamment de «la non-finalisation des rapports à soumettre à l’assemblée générale ainsi que les difficultés par les clubs dans la constitution des dossiers à soumettre à la commission technique de la licence Club Linafp», a expliqué Brice Mbicka Djambou.

Pour leur part, les dirigeants de clubs dénoncent le fait qu’ils n’aient pas été associés à la confection du budget du championnat. «Dans son projet de budget, la Linafp se taille la part du lion avec 400 millions de francs, contre 40 millions pour chaque club de D1, et 25 millions pour ceux de D2», a déploré un responsable de clubs ayant requis l’anonymat.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW