Un jeune trafiquant de «chanvre indien» a été présenté devant le procureur de la République, à Port-Gentil ce 14 mars 2019. Son stock de cannabis devait lui rapporter un million cent vingt-cinq mille francs CFA.

Présumé dealer de cannabis, H. B. a été présenté devant le procureur de la République près le tribunal de première instance de Port-Gentil, ce jeudi 14 mars. © Gabonreview

 

L’antenne Port-Gentil de l’Office centrale de lutte anti-drogue (Oclad) vient de mettre la main sur un présumé dealer de cannabis, également appelé chanvre indien. H. Boukika, Gabonais, 25 ans révolus, avait en sa possession 45 ballots de «tabac Congo».

À destination du marché de la capitale économique, le stock de drogue serait parti du beach de Baraka à Libreville. Revendu à 25.000 francs CFA le ballot, selon la déposition dealer, la cargaison aurait permis un chiffre d’affaires de 1,125 million de francs. Le jeune trafiquant a décliné à la police anti-drogue les noms de quelques acteurs de la filière lui ayant permis d’acquérir sa marchandise, parmi lesquels un certain Davy, militaire gabonais. Il a cependant assuré ne pas en avoir les contacts téléphoniques.

 «Je reconnais avoir la moitié dans cette quantité de drogue. L’autre ne m’appartient pas», a reconnu le présumé coupable lors de son audition par les agents de l’Oclad. Il déclaré souffrir d’une infection pulmonaire depuis des mois et, ne pouvant se payer des soins médicaux, il s’est résolu à la vente du cannabis. «Je souffre depuis longtemps d’une infection qui me dérange. Donc pour moi c’est le seul moyen que j’ai eu. Alors j’ai pris la marchandise pour pouvoir la vendre à Port-Gentil

Présumé dealer de cannabis, H. Boukika a été présenté devant le procureur de la République près le tribunal de première instance de Port-Gentil, ce jeudi 14 mars. Il devra répondre de ses actes.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW