Âgés respectivement de 23 et 27 ans, Ilaou et Moussa Kawiyo ont été mis aux arrêts par la Police judiciaire (PJ), le 9 février à Port-Gentil. Les deux complices ont dérobé plusieurs objets dans une maison, dans le deuxième arrondissement, en l’absence des propriétaires.

Les deux complices dans les locaux de la PJ après leur arrestation. © D.R.

 

Très active à Port-Gentil, la Police judiciaire (PJ) n’en finit plus d’arrêter de jeunes délinquants. La dernière prise en date est celle de deux jeunes le 9 février à Miniprix, dans le deuxième arrondissement de la cité économique. Il s’agit de Moussa Kawiyo, un coiffeur âgé de 27 ans et du dénommé Ilaou, âgé seulement de 23 ans.

Les deux complices ont été arrêtés pour vol dans une maison, aux environs de 22 heures. Les deux complices y ont notamment dérobé deux écrans de télévision, un décodeur et des fauteuils. Bien connus des services de la PJ, les deux récidivistes ont forcé la porte du domicile à l’aide d’un tournevis, en l’absence des propriétaires.

«Avant de m’introduire dans cette maison, j’ai cogné à la porte pour savoir s’il y avait quelqu’un. Et comme personne n’a répondu, j’ai appelé mon ami et nous sommes passés à l’acte», a raconté Moussa Kawiyo. Ilaou, quant à lui, a justifié l’introduction au domicile cambriolé par la recherche de ballon de foot, qui s’est retrouvé dans la clôture aux environs de 21 heures.

«Je voulais récupérer mon ballon qui se trouvait dans la barrière qui n’était pas assez grande d’ailleurs. Puis je l’ai sauté d’un seul bond. Et là en entrant j’ai fait le constat que personne n’y était. Et, on a profité à prendre ce qu’on voulait. Personne ne sait rendu compte, dans le quartier, pendant qu’on transportait», a confié Ilaou.

Cette nouvelle arrestation remet au goût du jour l’insécurité grandissante dans la capitale économique où depuis plusieurs mois, il ne se passe plus une semaine sans que la PJ mette la main sur des voleurs, notamment. Un problème autour duquel les autorités compétentes sont appelées à s’activer. Entre temps, Moussa Kawiyo et Ilaou ont été présentés au procureur de la République le 11 janvier.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW