Dans le cadre de la célébration de la 12e Journée mondiale de la protection des données, la Commission nationale pour la protection des données à caractère personnel (CNPDCP) a organisé, le 28 janvier à Libreville, un ensemble d’activités visant à rendre visible cette institution créée en 2011.

Le président de la CNPDCP, Joël Dominique Ledaga prononçant son discours d’ouverture de la Journée pour la protection des données à caractère personnel. © Gabonreview

 

© Gabonreview

Pour la première fois depuis sa création, la CNPDCP a organisé une journée consacrée à la valorisation de la protection des données, baptisée «Data privacy day». Celle-ci s’inscrit dans le cadre de la 12e Journée mondiale de la protection des données. L’institution a organisé à Libreville une conférence et des expositions axées sur un thème spécifique : «De la Collecte à la conservation des données personnelles». Une opération didactique dont le but est d’ouvrir cette structure à la population.

Les exposés ont tourné autour de la cybercriminalité, les typologies des risques, les modes opératoires, les infractions, ainsi que les moyens de défense face aux attaques. S’en sont suivis une projection d’un film documentaire sur les données personnelles et l’Internet et une visite des différents stands.

Célébrée le 28 janvier de chaque année à travers le monde, depuis 2007, par les professionnels de la protection de la vie privée, cette Journée vise à rappeler l’incidence de la technologie sur le droit à la vie privée et l’importance de la valorisation et de la protection des renseignements personnels.

Pour le président de la CNPDCP, Joël Dominique Ledaga, «les technologies de l’information et de la communication devraient être au service de chaque citoyen». «Leur développement devrait s’opérer dans un cadre de la coopération internationale, dans les limites des accords en vigueur. Malheureusement, elles portent atteinte à l’identité humaine, aux droits de l’homme, aux libertés individuelles ou publiques, à la vie privée», a-t-il indiqué.

D’ailleurs, aucun internaute n’est à l’abri d’être un jour victime de la cybercriminalité : harcèlement, chantage, fraude bancaire, usurpation d’identité, espionnage, etc. La vocation de cette journée est de sensibiliser les internautes, les organismes publics et les entreprises sur les moyens de détecter et d’atténuer les atteintes aux renseignements personnels et à la vie privée, avant l’adoption de nouvelles technologies, de nouveaux systèmes d’information, de nouvelles initiatives ou pour toutes modifications des anciens programmes.

 
 

pas de Commentaire

Soyez le premier a commenter.

Poste un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW