A l’issue du forum national sur la retraite, le 14 juillet à Akanda, le ministre du Développement social et familial a promis transmettre au chef de l’Etat, les recommandations  de ces travaux qui proposent des solutions susceptibles d’améliorer le niveau de vie des retraités.

Le ministre du Développement social et familial lisant son discours de clôture du forum national sur la retraite, le 14 juillet 2017 à Libreville. © Gabonreview

 

Lancé 24 heures plus tôt sous le thème «Comment améliorer le statut et la vie du retraité ?», le forum national sur la retraite s’est achevé le 14 juillet dans la commune d’Akanda. Plusieurs recommandations ont été formulées à l’issue de ces travaux visant à identifier et proposer des solutions susceptibles d’améliorer le niveau de vie des retraités dans le pays.

«Nous sommes arrivés au terme des deux jours d’intenses travaux de réflexion et d’échanges que nous avons retenus autour d’une thématique, dont l’enjeu aujourd’hui est considérable au moment où l’impact social de la conjoncture économique traversée par notre pays est de plus en plus néfaste et exige des réponses institutionnelles immédiates, adaptées et innovantes», a déclaré le ministre du Développement social et familial, à l’issue de ces assises.

«Au terme de vos travaux, la lecture du rapport général que nous venons de suivre, montre que des résolutions pertinentes  ont été préconisées dans les ateliers, tant sur les mesures à prendre en termes de prestations à offrir avec un financement adapté, que sur le cadre juridique», a poursuivi Paul Biyoghe Mba. Ces ateliers ont porté sur les thèmes «Quels cadres juridique, organisationnel et institutionnel pour les régimes de retraite au Gabon ?», «Quelles prestations sociales pour le retraité ?» et «Quels modes de financement des régimes de retraites au Gabon pour assurer l’équilibre, l’élargissement, l’extension et leur pérennité ?»

Au terme de ces ateliers, les participants ont notamment recommandé de renforcer l’autonomisation financière et technique de la Caisse de pension et de prestation familiale (CPPF), tout en reconstituant la dette antérieure liée aux agents de l’Etat au titre de la branche vieillesse.Ils ont également préconisé d’offrir la possibilité de consolider les cotisations des assurés prélevés sous les deux régimes : le régime de retraite des salariés du secteur privé et le régime de retraite des agents de l’Etat. Cette consolidation passe par la révision des plafonds de cotisation actuel (de 1,5 millions à 3 millions de francs CFA), ainsi que par l’augmentation du taux des travailleurs à 8% et celui de l’employeur à 20%.

«Nous prenons l’engagement de tout faire pour aboutir à la traduction en actes le plus tôt possible de vos recommandations. La semaine prochaine, je soumettrai au président de la République et au Premier ministre le rapport de ces assises avant leur présentation en conseil des ministres», a promis le ministre du Développement social et familial.

 
 

4 Commentaires

  1. Oteteign dit :

    Enfin! On va tous la bas vers la vieillesse! Il faut y penser maintenant a nos avantages et opportunites afin de vivre une vieillesse saine et tranquille.

  2. Tchenko dit :

    Une nouvelle plaisanterie ! Un forum de plus… Revoyez monsieur biloghe vos retraites parlementaires au mépris du reste du contribuable …voici une vraie problématique. Au lieu de faire dans la diversion monsieur biloghe.

  3. diogene dit :

    Dans de nombreux pays les retraités sont choyés, ils ont travaillé longtemps et aspirent à un repos bien mérité.
    Transport gratuit ou à tarif très réduit, mais au bongoland peu ou pas de transport publique, le secteur est livré à des particuliers avides, cupides , antisociaux, amoraux, ne respectant ni les impôts, ni les droits de leurs employés ( pas de cnss, pas de cnamgs), ni le droit (pas d’assurance, complaisance à l’égard des extorsions des forces du désordre…), ni les populations traitées comme du bétail…
    Ce même secteur des transports grève le pouvoir d’achat de tous, jouissant d’une absence totale de mercuriale, à chaque augmentation du prix du carburant, le prix des transport flambent, c’est le consommateur de base qui en fait les frais, les plus démunis dont de nombreux retraités vivotent ou survivent dans des conditions indécentes.

    Pas un mot sur le racket des postulants à la retraite, qui doivent mouiller de nombreuses jeunes barbes avant de toucher leurs pensions.

    Dans mon quartier les retraités s’appellent entre eux les maltraités. A bonne entendeur salut.
    NB : nous sommes tous des futurs retraités.

  4. Milangmissi dit :

    Biyoghe Mba engagement ? Je suis mort de rire. Ce monsieur et l’engagement c’est comme dire que l’eau va nourrir un feu de camps

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW