Sur 137 pays les plus militarisés en 2019, le Gabon a été classé à 128e position mondiale. Un classement établi par Global Fire Power (GFP). En équipement volant, il compte 23 aéronefs, 6 intercepteurs de combats, 6 avions de chasse, 2 avions transporteurs, 15 hélicoptères d’attaque.

Le Gabon maintient tout de même une solide présence militaire dans les rangs de la Minusca. © un.org

 

Les Forces armées gabonaises reculent de deux places dans le monde et d’une place en Afrique par rapport au classement de l’année précédente. En effet, si elles étaient au 126e rang sur 136 pays en 2018, elles ont également moins bien fait qu’en 2017, lorsqu’elles étaient placées à la 118e.

Dans le détail, avec un budget de 81,520 millions de dollars selon la Global Fire Power, soit 47, 483 milliards de franc CFA, le Gabon occupe la 99e place des pays les plus militarisés de la planète sur le plan aérien, la 128e selon le nombre de ses effectifs militaires «prêts à combattre», soit 842 741 soldats derrière le Botswana, 137e selon la puissance de ses tanks et 95e selon la puissance de sa marine devant la Géorgie et l’Irlande.

En 2019, l’armée gabonaise enregistre une baisse dans sa logistique et totalise, 23 aéronefs, 6 intercepteurs de combats, 6 avions de chasse, 2 avions transporteurs, 15 hélicoptères d’attaque, 70 véhicules blindés de combat, 16 artilleries remorquer, contre 6 avions de chasse, 15 avions de transport, 16 hélicoptères et 250 véhicules blindés de combat en 2018.

Sur le plan continental, c’est l’Egypte (12e mondiale) qui arrive en haut du tableau, suivi de l’Algérie (27e mondiale), l’Afrique du Sud (32e), du Nigéria (44e) et de l’Ethiopie (47e). Pendant que dans la sous-région Afrique centrale, la République démocratique du Congo (72e mondiale) montre la voie suivie du Tchad (95e) et du Cameroun (102e ).

Malgré la petitesse de son armée (comparativement à celle de la République démocratique du Congo), le Gabon maintient tout de même une solide présence militaire dans les rangs de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca).

Le rapport classe 137 pays du monde en prenant en compte plus de 55 facteurs individuels, ne s’appuyant pas seulement sur le nombre d’armes disponibles, mais également sur la diversité de l’arsenal militaire permettant un meilleur équilibre dans la force de frappe.

 
 

3 Commentaires

  1. Hribar dit :

    Bonsoir,
    La 128e selon le nombre de ses effectifs militaires ( prêts à combattre) soit 842.741 soldats
    En France le nombre de ses effectifs militaires est d´environ 120.000 soldats
    Le Gabon pour être un pays d‘environ 2000.000 d´habitants a beaucoup de soldats!!!!!!!!!!

  2. Julien dit :

    Une armée de RIGOLOS. Pitié. A Ntare Nzame !

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW