La Convention nationale des syndicats de l’éducation nationale (Conasysed) a dressé, le 11 septembre, la liste des préalables à remplir par le gouvernement pour garantir une rentrée scolaire apaisée.

Le délégué général de la Conasysed, Louis Patrick Mombo, prévient. © Gabonreview

 

Prévue pour le 30 septembre 2019, la rentrée scolaire 2019-2020 ne s’annonce pas rassurante pour les écoliers, lycéens et parents d’élèves. Elle risque de connaître des perturbations dès son entame, si le gouvernement ne jouer pas sa partition. La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed) entend contraindre l’équipe dirigée par julien Nkoghe Bekale à satisfaire ses revendications.

A travers un poste sur sa page Facebook, le délégué général de la Conasysed, Louis Patrick Mombo, a indiqué les préalables brandis par de son organisation pour une rentrée scolaire rassurée. «Pour une rentrée scolaire 2019-2020 apaisée, la Conasysed exige en urgence, la régularisation des situations administratives et financières des enseignants sans salaires sortis de l’ENS, l’ENI, l’ENSET, l’INJS… des promotions 2014, 2015, 2016, 2017, 2018».

Si du côté du ministère de l’Education nationale, le spectre d’une grève n’est pas à l’ordre du jour, pour ces partenaires de l’éducation qui se disent humiliés, maltraités et chosifiés, la rentrée scolaire reste conditionnée par la prise en compte de de toutes leurs revendications sans condition.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW