La capitale gabonaise accueillera, du 2 au 6 juillet, la 4e édition du Salon Gabon durable. Une plateforme d’échanges organisée par l’association Actions Gabon durable (AAGD), en partenariat avec le ministère des Forêts, pour un «Gabon Eco responsable».

Gabon durable pour un «Gabon Eco responsable» se tiendra du 2 au 6 juillet 2019 à Libreville. © D.R.

 

Baptisée «Salon des Eaux et forêts, de l’Environnement et du Développement durable», la 4e édition du Salon Gabon durable démarre le 2 juillet prochain au Jardin botanique de Libreville. Au cours de ce forum, les organisateurs veulent promouvoir les entreprises de tous les secteurs, les Organisations non gouvernementales (ONG), les institutions ; tout en facilitant la mise en relation d’affaires pour les partenariats, les investissements et les implantations responsables.

Mieux que les éditions précédentes, ce sont un peu plus de 120 exposants qui sont attendus à Libreville. Pour les organisateurs, «l’Afrique centrale, et plus particulièrement le Gabon, est une région aux opportunités illimitées : santé,  infrastructures,  énergies,  traitement  de  l’eau,  traitement  des  déchets,  énergies renouvelables, mines, éducation, formation, agriculture, etc. » Une belle niche d’opportunités à explorer pour les investisseurs.

Au menu de ces quatre jours d’échanges, il y aura des conférences et des talk-shows en rapport avec la gestion des déchets, la biodiversité, le tourisme, l’énergie renouvelable, l’eau, la gestion durable des forêts, l’agriculture, le management environnemental, la finance, le numérique, l’habitat, la santé et l’environnement, les changements climatiques, l’économie bleue, l’exploitation minière et pétrolière, l’éducation, la formation et la création d’entreprises. Cinq projets novateurs portés par les acteurs locaux seront primés.

Les organisateurs annoncent l’accompagnement, de manière concrète, des initiatives gabonaises dans les domaines du développement durable et du suivi des projets afin de susciter un engouement pour ce secteur en plein essor. Un budget conséquent sera alloué pour accompagner les coopératives agricoles, les associations qui sont dans la valorisation des déchets, la préservation de la biodiversité, l’éducation environnementale et le nettoyage des plages. Cette démarche vise à créer des opportunités en termes d’innovation, d’investissement et de création d’emplois.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW