L’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’alarme du bond de 300 % des cas de rougeole dans le monde au premier trimestre 2019. Au Gabon, 23 cas ont été confirmés. Cette maladie resurgit à cause d’une défiance envers les vaccins dans les pays riches ou d’un mauvais accès aux soins dans les pays pauvres.

Il n’existe pas de traitement curatif contre la rougeole, mais elle peut être prévenue par deux doses d’un vaccin. © D.R.

 

Les cas de rougeole ont continué à augmenter jusqu’en 2019. Des données mondiales préliminaires indiquent que les cas signalés ont augmenté de 300% au cours des trois premiers mois de 2019, par rapport à la même période en 2018. En Afrique, la hausse atteint la barre des 700 %. Tandis qu’au Gabon 23 cas ont été signalé à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), soit un accroissement de 22 cas par rapport au premier trimestre de l’année dernière.

« Bien que ces données soient provisoires et pas encore complètes, elles indiquent une tendance claire. De nombreux pays sont au cœur d’épidémies importantes de rougeole, toutes les régions du monde connaissant une augmentation soutenue du nombre de cas causant ainsi d nombreux décès, principalement parmi les jeunes enfants », indique l’OMS, précisant que, jusqu’en 2016, la maladie était pourtant en diminution.

Selon l’agence spécialisée de l’ONU, l’Afrique est la région la plus touchée par la flambée de cas, avec une hausse de 700 % au cours des trois premiers mois de l’année (en comparaison annuelle), suivie par l’Europe (+300 %), la Méditerranée orientale (+100 %), les Amériques (+60 %) et la région de l’Asie du Sud-Est/Pacifique occidental (+40 %). Pour l’OMS, il s’agit des chiffres provisoires.

La rougeole est l’une des maladies les plus contagieuses au monde pour laquelle il n’existe pas de traitement curatif, mais elle peut être prévenue par deux doses d’un vaccin « sûr et efficace » et à une immunisation généralisée, selon l’OMS.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW