Le nouveau directeur général de la Société d’eau et d’énergie du Gabon (SEEG), Alain Patrick Fulgence Kouma,  nommé lors du Conseil des ministres du 31 janvier 2020 a été installé le 5 février par le ministre de l’Énergie et des Ressources hydrauliques, Pascal Houagni Ambourhouet.

Alain Patrick Fulgence Kouma installé dans ses nouvelles charges de DG de la SEEG. © Gabonreview

 

L’ancien directeur général adjoint de la SEEG en charge des provinces, Alain Patrick Fulgence Kouma, a officiellement été installé le 5 février 2020, à la tête de société de production et de distribution d’eau et d’électrice du Gabon. La cérémonie de passation de charges s’est tenue à l’issue d’un conseil d’administration extraordinaire ayant entériné sa nomination par le Conseil des ministres du 31 janvier 2020.

Tout comme son prédécesseur, le nouveau directeur général a l’avantage d’être un ancien de la maison. Cette promotion voulue par les autorités du pays pour ce cadre qui a fait sa carrière au sein de cette entreprise opérant dans un secteur hautement sensible se présente comme un véritable challenge, selon Pascal Houagni Ambourhouet. «Il s’agit d’un nouveau démarrage, parce qu’une nouvelle orientation a été donnée dans cette entreprise et les plus hautes autorités ont décidé de confier la SEEG à un produit de la maison, en la personne d’Alain Patrick Fulgence Kouma», a-t-il déclaré.

La mission du nouveau directeur général est de «mettre en place une équipe d’intégration capable de travailler avec tous nos partenaires, accompagner la conduite du changement, car il faut reformer cette structure, renforcer les capacités du personnel et inverser la tendance et rentrer dans la vision du chef de l’État, celle de l’innovation et de la diversification économique», a prescrit le ministre de l’Énergie et des Ressources hydrauliques. Ce dernier a félicité au passage l’ancien directeur général de la SEEG, Bernard Gervais De Souza, pour le travail effectué au sein de cette société où il a passé plus de 34 ans de sa vie.

Entre réduction du stress hydrique et satisfaction d’une clientèle de plus en plus exigeante, Alain Patrick Kouma devra faire face à de nombreux défis, qu’il semble avoir déjà intégrés dans sa nouvelle posture. «Je tiens d’abord à remercier Dieu le Tout-puissant qui est le maître des temps et des circonstances, ensuite les autorités de ce pays qui ont bien voulu valider ma candidature en me faisant l’honneur de diriger cette société. Les challenges sont importants et je suis conscient des attentes du chef de l’État. Je compte sur vous tous pour pouvoir accomplir cette mission qui nous est confiée», a plaidé Alain Patrick Fulgence Kouma.

 
 

7 Commentaires

  1. Bizbiz dit :

    Ben merde on est mal ooohhh…

  2. Mabialax dit :

    Il a déjà frappé un. Mes frères tous aux abris !!!

  3. Desiré dit :

    Très fort . Voilà maintenant le plus brigand de tous aux manettes

  4. Mangenzax dit :

    Lol tous a Douala ça va péter

  5. Ramses Meba dit :

    Vraiment cette Seeg me dépasse

  6. Rouxel dit :

    Désiré tu nous manque, Snif…

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW