Alors que les résultats des analyses du CIRMF sont attendus pour ce mercredi, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Gabon révèle que lors de son bref entretien avec un médecin à Port-Gentil, le capitaine adjoint du Sandra Tide qui est actuellement dans le coma a affirmé que l’équipage avait été contraint à boire un mystérieux «produit», sans doute à l’origine du décès du capitaine du navire.

Sur le Sandra Tide, l’équipage avait été forcé à boire un mystérieux produit. © Canadian Veggie/Flickr

 

On devrait savoir dans les prochaines heures si les 8 membres de l’équipage du Sandra Tide dont le capitaine, un Philippin, est décédé ont été infectés par le virus Ebola ou par une autre maladie. La représentation nationale de l’OMS informe en effet que le Centre international de recherches médicales de Franceville (CIRMF) devrait livrer ses résultats préliminaires ce mercredi 30 octobre.

Mais en attendant, l’organisation onusienne révèle dans son Rapport d’enquête épidémiologique «un élément nouveau dans l’histoire». Celui-ci tend à faire croire que le décès du capitaine du navire et le coma dans lequel est actuellement plongé son adjoint ont été provoqués sciemment, sans doute par un ou une partie des membres de l’équipage.

«Le médecin de garde de la clinique Mandji ayant réceptionné en premier les 2 malades philippins emmenés par la Marine nationale, relève que durant son bref interrogatoire fait auprès de l’adjoint du commandant, ce dernier aurait affirmé ce qui suit : «ils nous ont forcés à boire un produit, et après le commandant est tombé». N’ayant pas de service de réanimation, le médecin les a orientés vers l’Hôpital Tchengué», rapporte l’OMS.

Cinq jours après l’incident, l’OMS informe que parmi les six membres de l’équipage restant, l’état de santé des trois malades évacués du navire le 27 octobre s’est amélioré : «leurs paramètres vitaux sont normaux, ils s’alimentent normalement, aucun symptôme, leurs examens biologiques de routine sont normaux». Quant aux trois non malades, ils ne présentent aucune anomalie.

À la lumière des nouveaux éléments, l’affaire devrait intéresser les autorités judiciaires de Port-Gentil. Elles devraient notamment s’intéresser aux 6 membres de l’équipage, dont 5 sont de nationalité camerounaise et un de nationalité ghanéenne.

 
 

1 Commentaire

  1. Annie dit :

    Hi Mr. Griffin,

    How are you today,

    The Deputy Captain of SANDRA TIDE is my brother. I would appreciate it very much if you can provide me with your email address as I want to communicate with you privately.

    Thank you very much and have a great day!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW