Pendant que la plupart des pays développés préconisent des droits d’importation les plus bas, certains États africains parmi lesquels ceux de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cemac), le Gabon en particulier, se distinguent avec un tarif douanier moyen pondéré de 16,93%.

Le Gabon impose des tarifs moyens pondérés de 16,93%. © D.R.

 

Selon le classement des pays imposant les taxes les plus élevées sur les produits importés, dressé par le magazine de la finance internationale World Finance, le Gabon arrive en seconde position avec l’application des tarifs moyens pondérés de 16,93%, derrière le pays le plus riche des Caraïbes, Les Bahamas, avec le taux moyen de 18,56%.

«S’il est avéré qu’entre le Gabon et ses partenaires, aucun droit de douane n’est imposé, les échanges avec le reste du monde reposent cependant sur des taxes élevées sur les produits importés tels que les produits alimentaires et les matières premières», relève le World Finance. Cette pratique, précise le magazine, serait propre aux États membres de la Cemac, dont le Tchad et la Centrafrique occupent respectivement la 3e et la 5e place du classement des pays imposant les taxes les plus élevées sur les produits importés, soit 16,36% et 14,51%.

Parmi les grandes économies mondiales, les États-Unis appliquent un taux moyen pondéré de 1,6% sur ses importations, l’Inde impose des tarifs moyens pondérés de 6,3%, tandis que le taux moyen de la Chine est de 3,5%.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW