Pris par les éléments de la police judiciaire le 7 mai à Mouila, en possession de deux pointes d’Ivoire, Eugene Nzuiengui, préfet de Mayumba, dans la Basse Banio et sa concubine Mariette Kogué Moukambi, ont été placés à la maison d’arrêt de Mouila.

Le préfet de la Basse Banio à Mayumba et sa concubine ont été interpellés pour trafic d’ivoire (illustration). © D.R.

 

Eugene Nzuiengui 54 ans, préfet de la Basse Banio à Mayumba et sa concubine Mariette Kogué Moukambi 42 ans ont été pris dans les mailles de la police judiciaire le 7 mai à Mouila pour trafic d’Ivoire.

Selon une source proche du dossier, les deux personnes détenaient deux pointes d’Ivoire. Le 5 mai aux environs de 7 heures, rapporte la même source, Mariette Kogué Moukambi se serait rendue à Mouila pour récupérer le produit avec Mihindou, l’un des leurs fournisseurs, en contrepartie d’une somme de 200.000 francs CFA.

Après être revenus avec le produit à Mayumba, Mariette Kogué Moukambi et le préfet de Mayumba décidèrent de se rendre à Mouila, le 6 mai à bord du véhicule de commandement, afin d’écouler le produit. Malheureusement, les deux complices seront arrêtés par les éléments de la police.

Après avoir été alertés par les personnes de bonne foi sur la transaction, les agents de la police judiciaire, ceux des Eaux et Forêts, appuyés par l’ONG Conservation et Justice, auraient tendu un piège à Mariette Kogué Moukambi et Eugene Nzuiengui dans un hôtel où devrait être écoulé le produit.

Arrêtés puis conduits au commissariat de police, pour être auditionnés, les deux indélicats sont passés aux aveux. Au regard de la gravité des faits dont ils sont coupables, Mariette Kogué Moukambi et Eugene Nzuiengui ont été présentés devant le parquet puis conduits à la maison d’arrêt de Mouila, pour trafic et commercialisation des produits issus des espèces protégées.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW