Tout en poursuivant ses travaux de réhabilitation de la voie ferrée, la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) a lancé ces derniers mois des travaux de déviation au niveau du PK 41, devant aboutir à l’érection, d’ici à 2021, d’une gare intermédiaire à Essassa à 23 km de Libreville.

En 2021, les habitant d’Essassa auront une gare ferroviaire. © Twitter/David Stanley

 

Lancés depuis des mois, les travaux d’aménagement des pistes d’accès entre le PK 41 et le PK 54 sont presque achevés et devraient donner lieu à une nouvelle phase : la construction proprement dite d’une nouvelle voie ferrée sur ce linéaire. L’objectif de Setrag est d’ériger à Essassa, dans le département du Komo-Mondah (Estuaire), une gare intermédiaire qui permettrait de désengorger les gares d’Owendo et Ntoum, donc de permettre aux habitants du district d’Ikoy-Tsini d’avoir directement accès au train depuis chez eux.

Maître d’œuvre du projet, l’entreprise Colas qui assure être en passe de lancer la construction effective de la nouvelle ligne de chemin de fer sur la voie de déviation, estime à 24 mois la durée des travaux. C’est donc en 2021 que la gare d’Essassa devrait être ouverte aux usagers.

Pour juger de l’effectivité du lancement desdits travaux, Karine Arissani, la secrétaire exécutif de l’Autorité de régulation des transports ferroviaires (ARTF), s’est récemment rendue sur le terrain. Elle s’est dite satisfaite de l’avancée du projet, qui entre dans le cadre du Programme de remise à niveau des infrastructures ferroviaires de la Setrag (PRN).

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW