HABANA

 

À en croire plusieurs membres de l’organisation syndicale qui est en tournée de sensibilisation dans la province du Haut-Ogooué depuis quelques jours, ce mercredi 1er septembre 2021, des leaders de Dynamique unitaire auraient été séquestrés dans une école de Bongoville. L’ordre aurait été donné par Jean de Dieu Oyessi W’onfouya, préfet du département de la Djouori-Agnili.

Armelle Yembi, membre de Dynamique unitaire, le 1er septembre 2021, à Bongoville. © Capture d’écran/Gabonreview

 

En tournée depuis quelques jours dans la province du Haut-Ogooué, dans le cadre de ses activités de sensibilisation, Dynamique unitaire n’a pu rencontrer ni les fonctionnaires ni les retraités du département de Djouori-Agnili. Ce mercredi, certains leaders de l’organisation syndicale dirigée par Jean Rémy Yama assurent avoir été séquestrés dans l’école communale A de Bongoville, alors qu’ils avaient disposé les lieux pour accueillir leurs collègues et sympathisants.

Selon Armelle Yembi, qui s’est exprimée dans une vidéo abondamment partagée sur les réseaux sociaux ces dernières heures, l’ordre de cadenasser les entrées de l’école dans laquelle ils se trouvaient serait venu de Jean de Dieu Oyessi W’onfouya, préfet du département. Pour la militante de Dynamique unitaire, il s’agit d’une «entrave à la liberté syndicale». Aussi, en appelle-t-elle à l’opinion nationale et internationale.

Un autre militant avoue toutefois que la veille, mardi 31 août 2021, lui et d’autres leaders du syndicat ont commémoré dans la même localité «les martyrs» du 31 août 2016. Il semble que l’initiative a irrité les autorités locales. Bongoville étant un bastion du Parti démocratique gabonais (PDG).

 
GR
 

4 Commentaires

  1. Jean .jacques dit :

    Bien fait pour eux au lieu de dispenser ou transmettre lr savoir ils font.la politique après ils osent dire que l’école au Gabon est malade.Bravo M.le Préfet il fallait même les attacher et amener en foret la ils vont apprendre.

    • asphalt dit :

      Tu es sérieux là?Toi tu fais parti des brigands qui ont perturbé s la tournée de Mr ABC dans le Haut-Ogooué.Vous savez que les populations ne sont plus en odeur de sainteté avec vous et vous empêchez quiconque qui se présenterait avec un autre discours parce que cette province représente votre variable d’ajustement électorale.Pensez-vous que ce que dynamique unitaire réclame est illégal ?S’ils se mettent à faire la politique pour se faire entendre c’est justement parce que la politique est au centre de tout au Gabon, même la nourriture est politisée ici.

  2. Doroso dit :

    Jean Jacques, il n’est pas bon d’agir ainsi. Le même préfet avait été malmené par les habitants de kabaga à cause de la même politique du PDG que tu supportes. Ne crois pas bien faire en encourageant les actes de dictature, le PDG ne sera pas éternel. Le syndicalisme est une force pour la démocratie. Pour le cas présent, l’éducation, l’enseignement supérieur, les retraités, etc…sont au sol, à cause de la malgouvernance. Si sensibiliser, éveiller les conscienceset chercher des solutions ça vous dérange, alors bravo, vous êtes dans le cercle des inhumains.

  3. MOUNDOUNGA dit :

    Bjr. Vraiment on est pas sortie de l’auberge avec des avis aussi menotté du genre… les attacher et amener en foret. Amen.

Poster un commentaire