TATIE

Pour la seule période allant de 2016 à 2020, l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI) aurait distribué trois fois plus de bourses aux étudiants gabonais que d’autres partenaires du Gabon parmi lesquels la France, la Chine ou la Corée du Sud.

Le Maroc est un des partenaires du Gabon les plus généreux en termes d’octroi des bourses d’études. © D.R.

 

Vielle de plusieurs décennies, la coopération entre le Gabon et le Maroc n’a pas fini de s’amplifier, et le secteur éducation-formation n’est pas en reste. Loin de là. Le Gabon attend d’ailleurs pour cette fin d’année 2020 l’ouverture officielle, dans la commune d’Akanda, du Centre des métiers du transport et de la logistique baptisé du nom de Mohammed VI qui l’a entièrement financé à travers sa fondation éponyme et l’Office marocain de la formation professionnelle et de la promotion du travail.

Mieux, selon les médias marocains, en termes d’octroi de bourses aux étudiants gabonais, le Maroc figurerait parmi les plus généreux de tous les pays entretenant des rapports de coopération avec le Gabon. Le journal en ligne Libe.ma affirme en effet que «dans le domaine de l’éducation-formation, le Maroc demeure le premier partenaire du Gabon en matière d’attribution de bourses d’études».

À en croire ce média, le nombre de bourses d’études octroyées par l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI) aurait quasiment triplé ces quatre dernières années. Dans l’enseignement supérieur public, le nombre de bourses attribuées aux étudiants gabonais par l’AMCI serait passé de 60 en 2016 à 150 en 2020. Pour l’année académique 2021-2022, le royaume n’entend pas s’arrêter là.

Ces derniers jours, les autorités marocaines ont annoncé que l’année prochaine, les villes de Laâyoune et Dakhla au Sahara marocain accueilleront les étudiants gabonais souhaitant y poursuivre leurs études dans différents établissements d’enseignement supérieur et de formation professionnelle.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire