TATIE

La bourse des valeurs d’Afrique centrale enregistrera ce 21 février 2020, la cotation des titres obligataires du Gabon émis sur ce marché financier au cours de l’année 2019 et ceux de la société camerounaise Safacam.

Une deuxième cotation des titres obligataires du Gabon en ligne de mire à la BVMAC. © D.R.

Le gouvernement gabonais a décidé d’inscrire le 21 février, à la cote de la bourse unifié de l’Afrique centrale, des titres obligataires du Gabon, issus de l’emprunt obligataire gabonais 2019-2024 (5 ans de maturité). Cet emprunt est assorti d’un taux d’intérêt de 6,25%, dénommé «EOG 6.25% NET 2019-2024». Cette opération avait permis au Gabon de mobiliser une enveloppe de 126 milliards de FCFA au dernier trimestre de l’année 2019.

Initialement fixée à 100 milliards de FCFA, l’enveloppe sollicitée par le Gabon avait été revue à la hausse sur autorisation du régulateur du marché financier, après une sursouscription des investisseurs, soit un taux de souscription de 126,34%. La Cosumaf avait autorisé le Gabon à empocher les 26 milliards de francs CFA suralloués.

L’arrivée de ces titres obligataires sur la cote de la BVMAC permettra désormais au gouvernement d’opérer des transactions sur le marché secondaire de la bourse unifiée de l’Afrique centrale. De même, elle portera à 2, le nombre d’opérations boursières du pays dans le compartiment des obligations, après l’enregistrement en septembre 2019, de l’emprunt obligataire de 100 milliards de FCFA de l’État gabonais dénommé «EOG 6,5 % Net 2017-2022».

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire