GR

BW Energy vient d’annoncer une hausse de production sur le champ Tortue à 11 485 bpj au 1er trimestre 2020, contre 10 735 bpj au 4e trimestre 2019. Dans le même temps, l’opérateur américain a réalisé un Bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (Baiida) de 14,8 millions de dollars, contre 57,3 millions de dollars au 4e trimestre 2019.

BW Energy a réalisé des performances mitigées au 1er trimestre 2020. © finansavisen.no

 

Mitigé ! C’est ainsi que l’on pourrait qualifier le 1re trimestre 2020 de BW Energy. La société pétrolière a annoncé, le 20 mai, un Bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (Baiida) de 14,8 millions de dollars, contre 57,3 millions de dollars au 4e trimestre 2019.

Cette diminution reflète une levée sur le champ Tortue (sur le permis Dussafu Marin) avec 0,4 million de barils nets vers BW Energy par rapport à deux levées et 1,3 million de barils nets au trimestre précédent ; ainsi qu’un prix du pétrole réalisé à 33 dollars contre 65 dollars au 4e trimestre 2019.

A contrario la production brute sur le champ Tortue a augmenté pour atteindre une moyenne de 11 485 bpj au 1er trimestre, contre 10 735 bpj au 4e trimestre 2019. Des chiffres qui auraient pu être meilleurs, si BW Energy n’avait pas revu ses ambitions à la baisse en début d’année.

En effet, le programme d’investissement total de l’opérateur américain pour 2020 a été réduit de 250 à 115 millions de dollars, dont 49 millions ont été dépensés au cours du 1er trimestre. En conséquence, la projection de production sur le permis Dussafu, pour 2020, a été abaissée à 15 000 -16 500 bpj (brut) sur la base de quatre puits de production, par rapport à une moyenne de 11 800 bpj atteinte en 2019.

BW Energy opère sur le permis Dussafu Marin avec une participation de 73,5% tandis que les autres partenaires incluent Tullow Oil (10%), Gabon Oil Company (9%) et Panoro Energy (7,5%).

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire