TATIE

Un jeune gabonais auteur d’un cambriolage le 30 juillet dernier à Rennes, en France, a été interpellé et conduit dans un centre de rétention administrative (CRA) de la région parisienne où il attend son expulsion vers le Gabon.

Illustration d’un jeune gabonais auteur d’un cambriolage le 30 juillet dernier à Rennes, en France. © D.R.

 

Un jeune homme originaire du Gabon a été interpellé le 1er août par la police de Rennes pour cambriolage d’un appartement. En situation irrégulière sur le territoire français, il a été conduit dans un centre de rétention administrative (CRA) de la région parisienne en vue de son expulsion vers le Gabon.

Selon le média en ligne Francebleu.fr, et sur la base de l’audition de l’indélicat, les faits se sont déroulés dans la nuit du jeudi 30 au vendredi 31 juillet dernier. Le jeune SDF, âgé de 20 ans, s’est introduit par effraction dans un appartement de la rue Lobineau, à Rennes. Après avoir forcé la porte du logement avec un extincteur, le cambrioleur s’installe dans les lieux. Il s’est ensuite restauré sur place, s’est emparé d’habits et d’un chéquier, et a quitté les lieux peu après minuit.

Plus tard, dans la nuit, le propriétaire des lieux découvre que son appartement a été cambriolé. Il porte plainte au cours de la journée de vendredi, avant de recevoir dans la soirée, la seconde visite de son voleur. En effet, celui-ci portait les vêtements qu’il avait volés la veille à sa victime. Cette fois, les policiers alertés sont intervenus pour interpeller le jeune homme.

Connu des services de police, et étant en situation irrégulière sur le territoire français, il a été conduit dans un centre de rétention administrative (CRA) de la région parisienne, où il passe ses dernières heures en attendant son expulsion vers le Gabon.

 
GR
 

17 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    Par contre, on ne dit RIEN des VOYOUS français qui violent nos enfants ICI même au Gabon. A Ntare Nzame !!!

  2. Joseph NDONG dit :

    OOOOOOOOOH,

    mon Dieu, l’image du gabon commence a être ternit nous serons bientôt comparé aux camerounais et congolais
    pourquoi ne pas pouvoir aidé ce jeune, que font les associations des gabonais de france?
    où est la solidarité gabonaise ah le vieux OB, est vraiment parti
    c’est du jamais entendu un gabonais qui vole en france même pas à la banque de france mais chez un particulier

    Vraiment Ali, il est temps de se reveiller, on dépasse un peu trop la ligne rouge
    reveillons nous sa va pas

  3. Ray Donovan dit :

    Bonjour.
    Mesdames et messieurs SVP soyons sérieux. Toute choses accusées le gouvernement c’est trop facile. ( attention je ne suis pas PDgiste) et ça vous le savez. Il suffit de lire les post.
    Mais face à cette situation à savoir cette épisode de la vie d’un gabonais en France. SVP soyons sérieux.
    Un gabonais de 20 ans en France en situation SAns domicile fixe. Oh mon Dieu c’est grave!
    Il est passer par où pour arrivée au Gabon. Sûrement il avait tout ses papiers en prenant cet avion et en passant le contrôle aéroportuaire ! Mais la vie en France je vous garantie que c’est un combat journalier.
    D’après le peu d’information que gabonews a voulu partager montre que ce n’est pas un voleur de grand chemin il n’est pas encore bangando. Il a juste faim et froid et a choisi la vie facile. Mais pendant que je vous parle il y a des gabonais en France qui vive dans le luxe sauvage et qui regarder l’actualité concernât ce petit gabonais et ces même gabonais vivant dans le luxe accuse Ali Bongo. Mais vous aussi ou est la solidarité la miséricorde. Petit désolé je ne suis pas en France actuellement car étant sur place je t’aurai aider. Car un gabonais reste un gabonais même si le gouvernement le fais rien.
    C’est triste mais pas grave rentre au pays avec ses menotte au bras! Rentre au pays avec la honte ! Rentre au bled avec le coeur déchiré. Quand tu pensera à tous cela . Bah tu sera plus disposée à aider ton prochain.

  4. le Nouveau dit :

    Makaya, le viol des enfants au Gabon , l’inceste et les maltraitances corporelles et sexuelles sont loin d’ être l’ apanage des français,
    lisez le journal svp , c’ est tous les jours

    Ce gamin qui fracture une porte de domicile et s’y installe
    c’ est pas normal et on ne peut que dire qu’il doit changer d’ attitude
    Ce qu’il a fait n’ est pas l’ apanage des gabonais,
    D’ AUTRES QUI SONT FRANÇAIS OU DE QUELCONQUES NATIONALITÉS LE FONT.
    c’ est tout simplement un comportement qu’il faut condamner.Point.

  5. Mengue valerie dit :

    bjr, il encore temps pour que les associations gabonaises en france se levent pour donner une seconde vie à ce jeune frère qui risque d’aller sombrer au gabon svp Aussi Mr le representant consulaire ce jeune a besoin de votre intervention pour stopper cette image c’est cela aussi votre role. Merci

  6. Lucile Labie dit :

    La seule chose que je retien c’est que l’identité du concerné ne pas révéler..la seule chose qu’on révèle qu’il âge de 20ans

  7. DE KERMADEC dit :

    Le fait de lire certains articles déposés par certaines personnes me donnent parfois de l’urticaire. Pour commencer, beaucoup de personnes emploient, à tord, le mot SDF (sans domicile fixe)); à travers ce mot, ils désignent les personnes se trouvant dans une très grande précarité, les clohards, etc…, sachez une chose, on peut être SDF (comme vous dites) et ne pas être dans un besoin financier, on peut être bien nanti et ne pas vouloir avoir un pied à terre fixe, un logement personnel; personnellement j’ai cotoyé une personne dans ce cas, vivant le sud est de la FRANCE, héritière d’une grande et riche famille, voulant se simplifier la vie, louer à l’année, dans un grand hotel, une suite et, de temps en temps, lorsque l’envie lui prend, change d’hotel, de pays et en fait de mêê ailleurs. Les personnes sans logements, n’ayant aune revenu, vivant dans la rue, on appelle cela les S.A (les Sans abris), à ne pas confondre avec les S.D.F (comme déjà expliqué ci-dessus). Autre remarque, en quoi politiser un clandestin et la politique, en quoi un gouvernement est responsable du comportement (individuel) d’un clandestin ,d’une personne s’étant mise volontairement, en situation d’irrégularité? Parfois, pour certains personnes, tout malheur provient de leur situation, c’est n’importe quoi, sachez une chose: ON EST RESPONSABLE DE CE QUE L’ON EST ET RESPONSABLE DE CE QUE L’ON DEVIENT. (à vous de méditer sur ce que je viens de dire). Le clandestin arrété à RENNES, personne ne lui a demandé de s’exiler dans un pays étranger et d’yn commettre des larcins, des cambriolages; s’accaparer des biens d’autrui, de choses qui ne vous appartiennent pas, est-ce une bonne chose, un acte bienfaiteur? Je ne le crois pas, j’appelle cela du vol.

  8. Prince Essonne Mfoulou-Zé dit :

    Un jeune Gabonais de 20 ans, en situation irrégulière et sdf en France ? Cela me surprend un peu. À cet âge là, les Gabonais en France sont avec leur famille ou en résidence universitaire, ou encore avec leurs amis.

    Pour avoir vécu beaucoup de situations où des gens de nationalités autres se retrouvent en France avec un passeport gabonais, je suis presque certain que si on vérifie, ce jeune homme n’est peut-être pas Gabonais.

    Il est vrai qu’avec la situation qui prévaut actuellement au Gabon, nous allons avoir de plus en plus de jeunes Gabonais candidat à l’exil. Mais il m’est difficile de croire sans l’avoir vérifié qu’un jeune Gabonais de 20 ans se retrouve dans une telle situation.

    Les Gabonais n’ont pas encore cet esprit d’aventure qui consiste à partir du Gabon pour aller faire de la « débrouille » en France. Mais si c’ est vraiment le cas, c’est que nous venons de franchir un palier.

  9. François dibala dit :

    C’est surprenant,a quel âge est il allé en France? Et pour quel raison? Et comment est il allé en France? C’est pas tout que de dire un gabonais. Nous savons que les gabonais nos pas cette culture d’immigration comme les autres qui le font en prennent des risque. Dite nous juste que son titre de séjour à expiré et qu’ il ne voulait sûrement pas rentré. Dabort qui nous dit que c’est un gabonais? Fournissez une preuve plus justificatives. Il peut aussi être franco gabonais.

  10. Mboumba Hector dit :

    Mais que viennent faire là dedans les camerounais et les congolais ? Franchement les gabonais vous vous croyez mieux éduqués que les camerounais et les congolais ?N’importe quoi vous êtes un petit pays immensément riche, sous peuplé mais il vous manque tout(pas des infrastructures dignes de ce nom,routes ,hôpitaux, voies ferrées, écoles,,,)même la petite Guinée équatoriale vous dépasse. Vous vous excellez plutôt dans l’ivrognerie et les sacrifices humains avec vos rites sauvages sans oublier les empoisonnement. Moi même qui vous écrit j’ai une partie de mes origines au Gabon et au Congo. Donc arrêtez de faire de l’amalgame pour rien .Il n’y a pas que dans la communauté camerounaise et congolaise qu’on trouve des enfants égarés. Le Congo et le Cameroun sont mieux lotis en infrastructures de toutes sortes que votre brousse animiste (Gabon)

  11. Zewe Ahmed dit :

    C’est ça le Gabonais, ce n’est jamais leurs faute, rester là à attendre tout du gouvernement ne vous battez pas. Et l’autre qui se se réfère aux autres nationalités c’est honteux.

  12. lekamite dit :

    Des fois il faut juste faire preuve de bon sens quand vous donner vos avis, j’ai lu des commentaires vraiment insenséss. Suis Gabonais et je n’aime pas le ressenti de certains de se sentir au dessus des autres nationalités nos frères etc…on est tous pareil.
    Pour ceux qui vivant en France on sait tous que la vie est rude et difficile, d’étudiant en règle, on peut très vite basculer à jeune sans emplois et en situation irrégulière. Voler c’est mal et ce jeune frère à choisi la mauvaise vois sans doute parce qu’il ne savait pas ou aller ni comment s’en sortir. La délinquance n’a pas de couleur, de nationalité ni de pays aidez le frère au lieu d’accuser le gouvernement si on le rapatrie au Gabon ce sera pire pour lui.

Poster un commentaire