HABANA

 118 pointes d’ivoire correspondant à 626 kg ont été saisies le 22 octobre à Ambam, dans le département de la vallée du Ntem, région du Sud Cameroun. Trois Camerounais et un Gabonais ont été interpellés avec cette cargaison en provenance du Gabon.

Les douanes camerounaises ont interceptés 636 kg d’ivoire en provenance du Gabon (illustration). © D.R.

 

Le Cameroun vient de mettre à nue de grosses failles dans la lutte contre le trafic d’ivoire au Gabon. Les services des douanes camerounaises ont saisi, le 22 octobre à Ambam, dans le département de la vallée du Ntem, région du Sud Cameroun, 626 kg d’ivoire en provenance du Gabon. Soit 118 pointes d’ivoire correspondant à 59 éléphants tués dans le pays d’Ali Bongo.

Les pointes d’ivoire étaient transportées dans une fourgonnette à double fond, véhiculant également du bois. Elles devaient ensuite faire route vers l’Asie. «Cette saisie est la plus importante au Cameroun en termes de quantité depuis cinq ans», a affirmé le responsable de la communication des douanes camerounaises. «Quatre trafiquants, trois Camerounais et un Gabonais, ont été interpellés avec cette cargaison», a confié Jean-Claude Ekoube à l’AFP.

Comment une telle cargaison a-t-elle pu passer les check points gabonais et sortir du territoire national ? Une question dont l’administration de Lee White devra se saisir et dégager les responsabilités dans cette affaire. Le Gabon abrite près de 60% des éléphants de forêt en Afrique. Le commerce illégal d’ivoire est la troisième forme de trafic la plus rentable après les stupéfiants et les armes. En Asie et au Moyen-Orient, un kilo d’ivoire peut être revendu à près de 4,6 millions de francs CFA.

 
GR
 

5 Commentaires

  1. diogene dit :

    453 containers de Kéva, des tonnes d’ivoire que fait donc le roi Lee ?

  2. Mbeda Mboma dit :

    « Et les autorités gabonaises vont encore fermer les yeux la dessus »

    Des têtes doivent tomber.
    a commencer par les gardes frontaliers, les gardes forestiers, les fonctionnaires des « eaux et forets »…

    quel pays nous avons la, ou chaqu’un viens se servir a volonté.

    – l’or est piller par les marocain et transporté par la SATRAM.
    – la faune est pillée par les camerounais
    – les marcher publiques sont torpiller par les Libanais…

    Quel secteur de son économie demeurent encore aux mains des gabonais???
    question a 100.000.000Fcfa.

Poster un commentaire