mdas

 

À quelques heures de leur entrée en lice à la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2021, les Panthères du Gabon ont reçu le message d’encouragement d’un « fils du pays, enfant de la Nation », Didier Ndong.  Pourtant écarté de la sélection, le milieu de terrain fait montre d’une grandeur d’esprit démontrant qu’il n’est pas du tout aigri, mais solidaire de ses coéquipiers.

Malgré sa mise à l’écart, les prières de Didier Ndong (à l’extrême gauche, cheveux teints) accompagnent les Panthères du Gabon à la Can 2021. © D.R.

 

Écarté de la sélection, Didier Ndong n’est pas rancunier. Le milieu de terrain a pris plutôt pris de la hauteur en souhaitant bonne chance aux Panthères du Gabon, à quelques heures de leur entrée à la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2021, face aux Comores. «À vous coéquipiers et représentants de la Nation, je viens par ce message vous souhaiter bonne chance pour cette Can au Cameroun au nom de l’unité, de la Nation et pour le peuple gabonais qui malgré toutes les circonstances restera toujours derrière les Panthères du Gabon (…) Fils du pays, enfant de la Nation, mon cœur et mon esprit feront un, afin de vous accompagner à la victoire à travers mes prières. Bonne chance à tous, je vous aime», a écrit Didier Ndong sur Facebook, le 10 janvier.

Pilier de la sélection, le joueur du Yeni Malatyaspor (D1 turque) n’est pas de la campagne gabonaise au Cameroun. L’affaire Didier Ndong est née en novembre 2021 lorsque le milieu de terrain, désireux de protester contre les arrestations de Stéphane Nguema et des représentants de l’Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon (ANFPG), en marge du rassemblement des Panthères, n’a pas embarqué pour Franceville avec ses coéquipiers de l’équipe nationale pour y défier la Lybie dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2022. L’affaire avait visiblement plombé l’ambiance dans la tanière. Mais le sélectionneur national avait vite fait de ramener la sérénité dans le groupe… en écartant l’élément ‘’perturbateur’’, aujourd’hui loin d’être aigri par sa mise à l’écart.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. MOUNDOUNGA dit :

    Bjr? C’est bien mon petit ! Amen.

Poster un commentaire