" " Can 2021 : Le Gabon déjoue le piège de la Caf et accroche le Ghana | Gabonreview.com | Actualité du Gabon |
mdas

Can 2021 : Le Gabon déjoue le piège de la Caf et accroche le Ghana

Le Gabon a arraché le nul (1-1) face Ghana lors du 2e match du groupe C, le 14 janvier à Yaoundé. Un résultat qui permet au Gabon d’entrevoir les 8e de finale au grand dam de la Confédération africaine de football (Caf), qui n’a pas permis à Pierre-Emerick Aubameyang, Mario Lemina et Axel Meye de prendre part à la rencontre pour des «problèmes cardiaques».

Privé de Pierre-Emerick Aubameyang et Mario Lemina, le Gabon a arraché le nul face au Ghana pour son 2e match de poule à la Can 2021, le 14 janvier 2022 à Yaoundé. © Facebook

 

Privé de Pierre-Emerick Aubameyang, Mario Lemina et Axel Meye, disqualifiés par la Confédération africaine de football (Caf) pour des problèmes cardiaques, le Gabon a livré un véritable combat pour son deuxième match de poule. Mené quasiment durant toute la rencontre, l’équipe d’Anicet Yala a arraché le point du nul (1-1) face au Ghana, le 14 janvier à Yaoundé. Les 20 premières minutes du match, le Gabon va clairement dominer son adverse. Mais dans le cours du jeu, le Ghana va passer devant au tableau d’affichage. Sur une frappe limpide à l’entrée de la surface de réparation adverse André Ayew, les Black Stars vont tromper Jean-Noël Amonome et ouvrir le score à la 20e minute.

Les coéquipiers de Bruno Ecuele Manga vont tenter de rattraper leur retard au tableau d’affichage, mais en vain. A l’image de cette grosse action de Junior Obiang (28e), dont le centre dans la surface de réparation ghanéenne ne trouvera pas preneur. C’est sur ce score qu’interviendra la pause. Au retour des vestiaires, le Gabon va mettre le pied sur le ballon pour essayer d’égaliser. Mais c’était sans compter sur la détermination et la solidité du Ghana, qui va mettre en échec les tentatives de son vis-à-vis.

Attaque-défense en seconde période

La défense des Black Star sera notamment mise à rude épreuve aux 58e et 60e minutes, avec deux gosses occasions coup sur coup du Gabon. D’abord par un appel en profondeur de Jim Allevinah, dont la tentative sera repoussée par le portier Joseph Luke Wollacot. Puis par Guelor Kanga, dont la frappe butera sur la défense adverse. Une véritable attaque-défense, qui tournera à l’avantage du Ghana… jusqu’à l’éclair de génie de Jim Allevinah. Dans les ultimes instants de la partie, l’attaquant de Clermont (D1 française) va enfin tromper Joseph Luke Wollacot d’une frappe croisée. Le score ne bougera plus et l’arbitre Lahlou Benbraham mettra un terme à rencontre.

Avec quatre points au compteur, le Gabon, deuxième du groupe C derrière le Maroc (leader avec six points), peut rêver d’une qualification en huitième de finale. Un nul face au Maroc, le 18 janvier, permettra aux hommes d’Anicet Yala d’assurer sa qualification. Par ailleurs, comment ne pas évoquer les ‘’manigances’’ de la Caf sur la rencontre Gabon-Ghana ? Après une victoire face au Comores sans Pierre-Emerick Aubameyang, Mario Lemina et Axel Meye, le Gabon devait retrouver les trois joueurs, de retour après un test positif au Covid-19, pour le deuxième match face au Ghana.

Les Gabonais crient au complot

Mais les examens médicaux des trois joueurs ont présenté des lésions cardiaques. «Selon la commission médicale de la CAF, les joueurs Pierre-Emerick Aubameyang, Axel Meyé et Mario Lemina à peine sortis du Covid ne peuvent pas prendre part à ce match. Les examens présenteraient des lésions cardiaques. La Caf n’a pas voulu prendre de risques», peut-on lire dans un communiqué officiel. Une décision qualifiée de complot par les Gabonais.

«Comment peut-on parler de de soucis cardiaques à deux joueurs qui évoluent depuis des années en Angleterre depuis des années dans de grands championnat européens où il y a des médecins huppés», a confié un officiel gabonais. Une situation qui laisse penser que la Caf se serait vengée du Gabon. En effet, la délégation a pris ses quartiers dans un hôtel autre à Yaoundé que celui prévu par la Caf. Un affront que ne semble pas avoir digéré l’instance faitière du football africain. Heureusement, le Gabon a pu éviter le pire en sauvant sa peau face au Ghana.

 
GR
 

11 Commentaires

  1. Gayo dit :

    Peut-être bien que jouer sans Aubam-eyang porte de meilleurs chances à l’équipe. Possible que sa grosse tête et sa recherche du luxe en Afrique comme crée de l’indiscipline dans l’équipe.

  2. le nouveau dit :

    Bravo les gars,
    on continue

  3. Cheriph Angoundou dit :

    Bon travail, on maintient le cap.pour une fois ssi on peut briser le spectre des quarts…

  4. Jean joseph dit :

    Terminer ce travail comme vous l’avez commencé avec ardeurs uni dans la concorde et vous verrez la félicité. Allé les Panthères la victoire est devant vous Aubam-Eyang ,Lemina et les autres sont là avec vous.

  5. Maxime MM dit :

    Vous pouvez le critiquer, ne pas aimer son comportement
    ou sa bouille, mais gardez vous de l’insulter, si vous le faites
    Le faire,c’est de la haine gratuite.

  6. Jean jacque dit :

    PAE joue si.Mais le global c’estunjeucollectif.le Gabon gagnait bien du Ghana si nos joeurs metres Plus la pressione.les tires na sont pas cadres.le Maroc Est um hora morceau.il faut 2 choses Victoire 1-0 ou1 nul contra lê Maroc qui Est seja qualifier.

  7. Likassa dit :

    Capello est au contrôle 😀

  8. Henri M. dit :

    Drôle de conclusion. Quel est l’intérêt pour la CAF de disqualifier ces trois joueurs? Il ya pourtant des joueurs en Europe dont les problèmes cardiaques sont détectés par certains clubs lors des transferts, alors que ces joueurs évoluent dans de grands clubs. On aime toujours crier au complot et pleurnicher

  9. MOUNDOUNGA dit :

    Bjr. Likassa arrête de rigoler là nous sommes sérieux. caf ou pas caf l’histoire est écrite, les panthères feront leur parcours là ou DIEU sonnera la cloche pour que la messe soit dite. Demain par contre PEA et LEMINA nous prouveront le bien fondé de leur présence ou pas. Amem.

  10. Germain MBA dit :

    AVANT DE CRIER AU COMPLOT ÊTES VOUS SUR D’AVOIR TOUTES LES INFOS SUR CETTE AFFAIRES. POUR MA PART, JE NE VOIS PAS DANS QUEL INTERÊT LA CAF PENALISERAIT LE GABON. POUR AFFIRMER QUE UN JOUEUR PRO PRESENTE DES LESIONS CARDIAQUES IL FAUT AVOIR DES PREUVES SOLIDES. SI CETTE AFFAIRE EST AVERE ALORS LA CAF A PRIS SELON MOI UNE SAGE DECISION. SOUVENEZ VOUS DE MARC VIVIEN FOE

Poster un commentaire