TATIE

Les ministres des Affaires étrangères, de l’Intégration et des Relations extérieures de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) se sont réunis, le 23 novembre, par visioconférence. En prélude à la 18e session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de cette communauté, prévue le 27 novembre, autour du ministre gabonais des Affaires étrangères, Pacôme Moubelet-Boubeya, par ailleurs président du Conseil des ministres.

Pacôme Moubelet-Boubeya et Gilberto Da Piedade Verrissimo lors du Conseil des ministres de la CEEAC du 23 novembre 2020. © Gabonreview

 

En prélude à la 18e session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), prévue le 27 novembre, en présentielle, à Libreville, le ministre gabonais des Affaires étrangères, Pacôme Moubelet-Boubeya, a présidé, le 23 novembre, le Conseil des ministres des Affaires étrangères, de l’Intégration et des Relations extérieures de cette communauté.

En compagnie du président de la Commission de cette institution régionale, Gilberto Da Piedade Verrissimo, il était question, avec les autres ministres des pays membres de la CEEAC, d’examiner le projet d’ordre du jour à soumettre aux chefs d’Etat et de gouvernement lors de ce rendez-vous convoqué par le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, président en exercice de cette région.

Les échanges ont en effet porté sur une dizaine de points, notamment la présentation du rapport du Comité inter-Etat des experts, la présentation du rapport d’activités de la Commission de la CEEAC, la point d’information sur l’état des contributions statutaires, les examens des plans d’action et du projet de budget de l’exercice 2021, l’examen du Règlement intérieur du Comité des représentants permanents (Corep) et des projets de décisions.

Rassuré par la tendance baissière de l’épidémie dans le pays, Ali Bongo devrait lui-même accueillir ses homologues au palais du bord de mer. Ses interlocuteurs ont donné leur accord pour prendre part à ce rendez-vous qui ne manquera pas d’aborder, outre les points examinés par le Conseil des ministres, les questions de riposte communautaire contre la pandémie de coronavirus, l’économie de la région et l’intégration régionale.

Avant le rendez-vous du 27, les ministres devront se rencontrer, une nouvelle fois, en présentielle, le 26 novembre, à Libreville, dans le but de finaliser les dossiers à soumettre aux chefs d’Etats et de gouvernement de la CEEAC.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire