TATIE

Tenue par visioconférence et présidée par Ali Bongo le 30 juillet, la 17e session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) a abouti à la nomination des membres de la Commission de la CEEAC qui remplace le Secrétariat général de cette institution. C’est l’Angolais Gilberto Da Piedade Verissimo qui assurera la présidence de la Commission.

Moment de la 17e session ordinaire des dirigeants de la CEEAC. © D.R.

 

La réforme de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) est actée.  La 17e session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEEAC du 30 juillet, présidée par Ali Bongo, président en exercice de la CEEAC, a consacré l’entrée en vigueur du Traité révisé de l’institution.

La Conférence des chefs d’Etat s’est félicitée des avancées dans la mise en œuvre de la réforme institutionnelle de la CEEAC et a pris acte de la ratification par 8 Etats membres du Traité révisé, signé le 18 décembre 2019 à Libreville. Le Traité entrera en vigueur le 28 août 2020, conformément aux dispositions prévues à cet effet.

Elle a également encouragé les Etats membres qui ne l’ont pas encore fait, à accélérer les procédures en vue de sa ratification et félicité les Etats membres qui se sont acquittés de la totalité de leurs arriérés ainsi que ceux qui ont fait l’effort d’apurer les 40% exigés, malgré la conjoncture économique dominée par la pandémie de Covid-19.

La mise en place de la nouvelle Commission qui remplace le Secrétariat général se fera en douceur. Les chefs d’Etat ont fixé à 12 mois maximum, la période transitoire du personnel actuellement en poste au Secrétariat Général de la CEEAC à partir de l’entrée en fonction de la Commission. Le Conseil des ministres est chargé de confectionner la grille de rémunération de base du personnel de la Communauté, en vue de vérifier sa soutenabilité financière et sa conformité avec le statut du personnel, adopté le 18 décembre 2019.

Les membres de la Commission de la CEEAC ont également été nommés. L’Angolais Gilberto Da Piedade Verissimo a été nommé président de la Commission de la CEEAC et l’Equato-guinéenne Francisca Tatchouop Belope, Vice-présidente. Le poste de Commissaire au Marché Commun, Affaires Economiques, Monétaires et Financières échoit au Rwandais François Kanimba. Le Congolais Honoré Tabuna est nommé Commissaire à l’Environnement, Ressources Naturelles, Agriculture et Développement Rural. La Camerounaise Marie Thérèse Chantal Ngakono, épouse Mfoula Edjomo, dirigera le pan de l’Aménagement du Territoire et Infrastructures. ; Le poste de Commissaire des Affaires politiques, paix et sécurité, ainsi que celui du Commissaire à la Promotion du Genre, Développement Humain et Social restent à pourvoir.

La Conférence a instruit le président de la Commission de la CEEAC de poursuivre la mise en œuvre de la réforme institutionnelle, en accélérant la mise en place des autres institutions de la Communauté prévues par le Traité révisé, la révision des textes fondamentaux restants et l’élaboration des textes d’application nécessaires.

 
GR
 

2 Commentaires

  1. Nestor dit :

    Même tenue par visioconférence, cela empêchait la présence de journalistes ?

  2. SERGE MAKAYA dit :

    Voici le JOUET des VALENTIN (l’homme assis ou sosie). Pitié ! A Ntare Nzame !!!
    ALI BONGO EST MORT A RIYAD EN OCTOBRE 2018. EN ATTENDANT L’ANNONCE OFFICIELLE DE SON DÉCÈS, ON LE ZOMBIFIE… Kiéééééé !!!!

Poster un commentaire