TATIE

Au troisième trimestre 2020, l’indice global des cours des produits de base exportés par la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) a progressé de 19,6 %, grâce à la croissance de la majorité des cours des principaux produits d’exportation à l’exception de ceux observés sur le marché des métaux et minerais. La déduction sort de la note d’analyse de l’indice de cours des produits de la base de la Banque des États d’Afrique centrale.

Les produits énergétiques ont enregistré une croissance de leurs cours, de l’ordre de 38,3 %, contre une régression de 36,6 % au trimestre précédent. © D.R.

 

Après une baisse de 28,9% enregistrée au deuxième trimestre 2020, l’indice global des cours des produits de base exportés par la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) a progressé de 19,6 %, au troisième trimestriel de l’exercice en cours.

Selon la note d’analyse de la Banque des États d’Afrique centrale, cette performance se justifie par la croissance sur la plupart des marchés des produits de base à l’exception de ceux observés sur le marché des métaux et minerais.

Selon la note d’analyse de l’évolution des cours des principaux produits de base exportés par la Cemac au 3e trimestre 2020, les produits énergétiques ont enregistré une croissance de leurs cours, de l’ordre de 38,3 %, contre une régression de 36,6 % au trimestre précédent. En effet, entre les deux trimestres, l’indice des cours des produits énergétiques est passée de 29,04 à 40,12. « Cette recrudescence des cours des produits énergétiques s’explique par la hausse des cours moyen de pétrole, principal produit d’exportation de la Cemac, lequel s’est hissé à 42,7 $/baril au T3/2020, après 30,3 $/baril au T2/2020 ».

Les cours des produits non énergétiques, quant à eux, ont grimpé de 2,2 %, passant de 113,53 au T2/2020 à 116,02 au T3/2020, en raison de la hausse observée au niveau des prix des produits de la pêche (5,2 %), suivis par les produits forestiers (4,2 %) et les produits agricoles (2,2 %). Quant aux métaux et minerais, leurs cours ont reculé de 1,5 %

En termes de contribution, la dynamique de l’indice global des cours des produits de base a été largement portée par l’indice des prix des produits énergétiques (91,8 %), l’indice des prix des produits non énergétiques ayant contribué à hauteur seulement de 8,2 %.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire