TATIE

Le président Ali Bongo a reçu en audience, le 16 octobre à Libreville, le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Cemac), Daniel Ona Ondo, et le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), Abbass Mahamat Tolli. Les échanges ont porté sur la situation actualisée des principaux agrégats macro-économiques dans la sous-région, les réserves de change, la stabilité monétaire et du système bancaire de la communauté.

Le président Ali Bongo Ondimba avec le président de la Commission de la Cemac, Daniel Ona Ondo, et le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), Abbass Mahamat Tolli. © D.R.

 

Les réformes de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Cemac), la situation des principaux agrégats macro-économiques de la sous-région, entre autres, ont été au centre de l’audience qu’a accordé le président de la République, Ali Bongo Ondimba, au président de la Commission de la Cemac, Daniel Ona Ondo, et au gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), Abbass Mahamat Tolli.

L’essentiel de la rencontre a été consacrée à la situation économique et monétaire de la sous-région. «Nous lui avons rendu compte de toutes les réformes que nous menons», a déclaré Abbass Mahamat Tolli. Le gouverneur de la Beac assure que l’inflation est à un niveau acceptable. «Nous continuons à avoir un niveau d’inflation qui reste en deçà du seuil communautaire de 3%. Nous sommes à 2%». La «bonne nouvelle c’est que nous avons aussi notre soutenabilité extérieure. Pour la monnaie, on a deux éléments de soutenabilité : c’est le niveau d’inflation qui doit être en dessous de 3%, nous sommes à 2% et la position extérieure de nos réserves de change qui sont à 70% du taux de couverture. Dans ces moments difficiles, c’est un taux très appréciable», a-t-il laissé entendre, non sans soutenir que «le président a apprécié cela».

Pour le président de la Commission de la Cemac, les pays ont pris des mesures idoines pour faire face aux récents chocs économiques. «Naturellement au niveau de l’intégration, sur la sous-région, nous avons pris des mesures qui commencent à porter leurs fruits. Il était normal qu’on vienne rendre compte au chef de l’Etat des dispositions que nous avons prises au niveau régional». Daniel Ona Ondo est convaincu que «l’intégration régionale peut être un outil de sortie de crise».

Il n’a pas caché sa satisfaction en tant que Gabonais, d’autant plus qu’au cours de la tournée des bailleurs de fonds, ceux-ci ont félicités le Gabon pour la réussite de son cluster de Nkok. «Il est évident aujourd’hui que plus le processus de production est long, plus il y a de la valeur ajoutée», a-t-il fait savoir, indiquant que «tout le monde a félicité le Gabon d’avoir accepté de transformer le bois localement».

 
GR
 

7 Commentaires

  1. SERGE MAKAYA dit :

    Et le théâtre se poursuit. Félicitations aux comédiens : Le sosie du défunt Ali Bongo, Ona Ondo et Mahamat Tolli (les deux derniers ont vraiment des talents de comédiens). La pièce théâtrale de « LA MAISON GABON » suit son cours normal.

    En réalité, le théâtre que nous vivons depuis octobre 2018 (date de la mort de BOA) se vit depuis la PSEUDO INDÉPENDANCE du Gabon. Bravo à la France, championne du MONDE de l’hypocrisie. A Ntare Nzame !!!

  2. Serge Makaya dit :

    Ona Ondo, in conseil mon petit frère. On se connaît bien toi et moi. Fais tout pour être du bon côté de l’histoire du Gabon. Arrêtez cette mascarade qui n’a que trop durée SVP. Le peuple gabonais est vraiment fatigué de vos pièces théâtrales. Un homme de ton rang devrait être du côté du peuple gabonais qui souffre énormément. A Ntare Nzame !! Il n’est pas encore trop tard pour toi pour te ranger du côté du peuple.

  3. Ossouka dit :

    Expliquez moi ça : Mr Mahamat Tolli et Ali Bongo sans masques. Est-ce que c’est bien comme ça ? Ha! Oui, j’avais oublié que pour le sosie d’Ali Bongo, c’est normal, puisqu’il a déjà un masque sur lui. Mais Mr Mahamat, soyez sérieux quand-même…

  4. bassomba dit :

    Le Chef de l »Etat reprend petit à petit la forme, c’est très bien; prions pour qu’il soit en pleine forme dans 3 ans.

  5. Pauline Theydert dit :

    Assez de vos histoires ! Ça fait au moins dix fois qu’Ali est mort, donnez nous des preuves pour nous éclairer ou taisez-vous !!!

Poster un commentaire