mdas

 

L’ancien chef du centre médical de Mabanda a accepté de rembourser 1,4 million de francs CFA détourné au sein de l’établissement de santé. Un engagement qui permet à Fridolin Nzue Ella d’échapper à la prison.

Le centre médical de Mabanda, où Fridolin Nzue Ella était réputé être un ‘’budgétivore’’. © D.R.

 

Fridolin Nzue Ella l’a échappé belle. En acceptant de rembourser un détournement de 1,430 million de francs CFA, l’ancien chef du centre médical de Mabanda ne séjournera pas à la maison d’arrêt de Tchibanga. Selon L’Union du 3 janvier, l’indélicat, interpellé par la Police judiciaire (PJ) le 17 décembre dernier, s’est engagé à restituer l’argent volé. Il a signé  une reconnaissance de dette établie auprès des autorités judiciaires en présence du préfet Bernard Ikania Ndoti. Les versements seront effectués chaque mois à la brigade de gendarmerie de Mabanda.

Selon le quotidien national, Fridolin Nzue Ella a avoué que les fonds détournés étaient destinés à la médecine itinérante et au fonctionnement de ce projet initié par Ali Bongo. A la faveur des échanges avec les enquêteurs de la PJ, l’ancien responsable administratif a avoué avoir remis 450 000 francs CFA à un complice établi à l’extérieur du département de Doutsila. Si Fridolin Nzue Ella ne rembourse pas les fonds, il s’expose à des poursuites judiciaires, a souligné L’Union.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. MOUNDOUNGA dit :

    Bjr. A ce rythme là les détourneurs vont utiliser la même astuce, voler puis rembourser pour ne pas aller en taule. Amen.

Poster un commentaire