TATIE

Le ministre de la Santé a visité le Centre hospitalier universitaire de Libreville (Chul), le 12 août. A cette occasion, Guy-Patrick Obiang a annoncé la création imminente d’une Commission médicale d’établissement (CME), qui va notamment améliorer les conditions de travail dans les CHU et grands hôpitaux.

Guy-Patrick Obiang au Chul, le 12 août 2020, où il a annoncé ma création imminente Commission médicale d’établissement dans les Chu et grands hôpitaux. © Facebook

 

Visitant le Centre hospitalier universitaire de Libreville (Chul), le 12 août, le ministre de la Santé a annoncé l’imminence de la mise en place d’une Commission médicale d’établissement (CME). Selon  Guy-Patrick Obiang, la CME est un organe conseil auprès des directeurs généraux des CHU et grands hôpitaux sur les choix d’investissements prioritaires, de formation et de renforcement des capacités des praticiens et de gouvernance hospitalière.

Des travaux de cette commission découlera un programme d’investissement prioritaire, sur la période 2020-2023, censé résoudre des nombreux problèmes de renouvellement ou acquisition d’équipements et dispositifs médico-techniques, qui entravent le fonctionnement optimal des services cliniques du Chul, notamment.

«Si le Chul ne fonctionne pas bien, c’est tout le système sanitaire national qui se grippe», a affirmé Guy-Patrick Obiang Ndong, engagé à améliorer les conditions de travail au sein des hôpitaux publics, «avec une obligation de résultat sur la qualité de l’accueil et de la prise en charge des malades». Par ailleurs, la visite du ministre de tutelle est intervenue peu après le retour au fonctionnement régulier des services cliniques du Chul, le 10 août r, après quatre mois de réquisition dans le cadre de la riposte contre le Covid-19.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. SERGE MAKAYA dit :

    Guy-Patrick Obiang, tu me déçois. Tu arrives comme ministre et tu crois que tu vas changer en bien la santé au Gabon qui se dégrade depuis 1967 ? A Ntare Nzame !! Ah! j’avais oublié que tu as été aussi contaminé par le VIRUS « bongo-valentin ». Pauvre Obiang. A Ntare Nzame !!

    Pour te faire soigner et pour que tu guérisses de cette maladie quasiment incurable, il te faut d’abord dans un premier temps DÉMISSIONNER. Mais ce ne sera pas tout de suite la guérison. Il te faudra ENSUITE prendre les comprimés « OPPOSITION-RÉSISTANCE ». Et là, tu commenceras à te sentir un peu BIEN. Mais il faut BEAUCOUP de volonté pour y arriver. Et puis, quand on est contaminé par le VIRUS « bongo-valentin », les chances sont EXTRÊMEMENT FAIBLES pour s’en sortir. Pitié !!! A Ntare Nzame !!! COURAGE !!!

Poster un commentaire