HABANA

 

La ministre de la Promotion des investissements a lancé récemment à Libreville, les travaux de mise en œuvre de la feuille de route des réformes Doing Business 2021-2023. L’objectif était de présenter à chaque ministère sectoriel ses réformes et mesures phares, afin de «définir un plan d’action opérationnel assorti d’un chronogramme précis pour un suivi-évaluation périodique de leur mise en œuvre».

Carmen Ndaot lors des travaux de mise en œuvre de la feuille de route des réformes Doing Business 2021-2023, le 7 septembre 2021 à Libreville. © D.R.

 

En vue d’améliorer l’environnement des affaires et améliorer le classement du Gabon dans les prochains rapports Doing Business sur la période 2021-2023, le Gabon a initié une série de réformes. C’est dans ce cadre que la ministre de la Promotion des investissements a lancé récemment à Libreville, à l’occasion d’une série de réunions avec les ministres sectoriels, les travaux de mise en œuvre de la feuille de route de ces réformes, adoptée le 11 août dernier en conseil des ministres.

Accompagnée de la Task Force sur la réforme du cadre des affaires, Carmen Ndaot a rencontré les 7 et 8 septembre à Libreville, deux des ministres clés concernés par l’exécution de ce programme triennal de réformes : le ministre de l’Économie et celui de l’Habitat. En plus des réunions avec ses collègues, la ministre de la Promotion des investissements s’est entretenue avec la direction de l’Agence nationale de la promotion des investissements (ANPI) sur les réformes la concernant.

«L’objet de ces rencontres était de présenter à chaque ministère sectoriel ses réformes et mesures phares afin de définir un plan d’action opérationnel assorti d’un chronogramme précis pour un suivi-évaluation périodique de leur mise en œuvre. A l’issu de ces tours de table, la Task force veillera avec les techniciens de ces administrations à circonscrire en priorité́ les réformes à réaliser au plus tard le 30 avril 2022 (date de notification des réformes à la Banque Mondiale, ndlr)», a expliqué Carmen Ndaot. L’agenda de la ministre de la Promotion des investissements prévoit également des échanges avec les autres départements ministériels, précisément ceux en charge de l’Énergie et la Justice.

De nombreuses réformes déjà en cours

© D.R.

Dans sa nouvelle configuration, la feuille de route gouvernementale prend en compte 32 réformes réparties dans 7 indicateurs : création des entreprises, permis de construire, raccordement à l’électricité, transfert de propriété́, paiement des taxes, commerce transfrontalier et justice commerciale. «Une attention particulière sera accordée aux réformes nécessitant un appui financier en vue de leur prise en compte dans les programmations budgétaires en cours», a précisé la ministre de la Promotion des investissements.

Ce programme comporte de nouvelles réformes certes, mais de nombreux chantiers sont déjà bien avancés. Il s’agit notamment de l’opérationnalisation du Guichet numérique de l’investissement (GNI) en provinces après Libreville ; la poursuite de la numérisation des titres fonciers ; l’extension de la plateforme électronique e.tax au PME-PMI et ; le déploiement du logiciel Sydonia World sur l’ensemble des bureaux des douanes du pays.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire