TATIE

La cellule sociale du Centre des libéraux réformateurs (CLR) a reçu, le 14 juillet à Libreville, un important don de vivres et gel de lavage des mains. Ces produits seront distribués aux femmes les plus vulnérables du parti, en cette période de Covid-19.

Nicole Assélé (à droite) remettant symboliquement le don à Jeanne Olga Doctéré, le 14 juillet 2020 à Libreville. © Gabonreview

 

Face à la précarité amplifiée en cette période de Covid-19, le Centre des libéraux réformateurs (CLR) a eu une pensée pour ses militantes les plus défavorisées. Le 14 juillet à Libreville, la cellule sociale du parti a reçu un important don de vivres, d’une valeur de cinq millions de francs CFA, qui sera ensuite distribué aux bénéficiaires.

«La charité est une vertu qui ne périt pas. Et en cette période de Covid-19, nous devons multiplier ces gestes de charité», a affirmé le délégué général du CLR. «C’est pour cette raison que le directoire du parti a pensé aux plus vulnérables des femmes du mouvement national du CLR, en faisant ce don composé de vivres et produits de lavage des mains», a ajouté Nicole Assélé.

Le coordinateur de la cellule sociale a rassuré la hiérarchie du parti sur la distribution de ce don. «Nous rassurons la camarade délégué général qu’en collaboration avec la coordination de la collection des femmes, ce don sera bel et bien distribué», a ajouté Jeanne Olga Doctéré, remerciant le parti pour ce «geste de générosité».

Dans un avenir proche, les militantes du parti de Jean Boniface Assélé recevront également des masques de protection «made in» CLR. «Dans quelques jours, nous allons mettre en place au siège du parti un atelier de couture, pour la fabrication de masques à distribuer gratuitement à nos militantes», a conclu Nicole Assélé.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire