HABANA

 

Sollicitée par les autorités équato-guinéennes en vue de la mise en place du «Club de Malabo», dans le cadre de la restructuration et de l’apurement partiel de la dette intérieure de ce pays, BGFICapital, filiale du Groupe BGFIBank, a signé mardi 15 juin un mandat d’arrangeur et de conseiller financier en Guinée équatoriale.

Henri-Claude Oyima (à gauche) et Valentin Ela Maye Mba signant l’accord, le 15 juin 2021, à Bata. © Groupe BGFIBank

 

S’il bénéficiait déjà d’une banque commerciale dans le pays, BGFIBank vient de renforcer sa présence en Guinée équatoriale, consolidant ainsi ses liens de confiance avec les autorités sur place. Représenté par son président-directeur général Henri-Claude Oyima, le groupe bancaire basé au Gabon a signé mardi à Bata un mandat d’arrangeur et de conseiller financier avec le gouvernement équato-guinéen représenté quant à lui par le ministre des Finances, de l’Économie et de la Planification, Valentin Ela Maye Mba.

Les autorités de la Guinée équatoriale ont en effet confié à BGFICapital, filiale du groupe bancaire actif dans 10 pays sur le continent, la structuration du Club de Malabo, précise BGFIBank qui ajoute que «cette première opération inédite dans ce pays d’Afrique centrale vise à la restructuration et à l’apurement partiel de la dette intérieure».

Dans ses perspectives économiques pour l’Afrique en 2018, la Banque africaine de développement (BAD) disait être convaincue que «la mise en place d’un Club de Malabo serait judicieuse» notamment pour l’apurement progressif de la dette l’égard des entreprises qui était alors estimée à 1 200 milliards de FCFA, soit environ 12 % du PIB. Pour la BAD, la mise en place du Club de Malabo «permettrait davantage de transparence et de prévisibilité dans le remboursement des créances». Or, avait-elle indiqué, «une plus grande prévisibilité aurait également un effet positif sur le secteur bancaire». L’expertise du Groupe BGFIBank est donc vivement attendue sur ce terrain.

 

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire