mdas

 

Frais de mission sans ordre de mission, surfacturation, frais de scolarité dans un établissement privé de Libreville à la charge de l’entreprise étatique, primes indues… durant les deux années passées à la tête de la Caisse nationale d’assurance-maladie et de garantie sociale (CNAMGS), Renaud Allogho Akoue aurait détourné plus de 600 millions de FCFA, selon l’agence judiciaire de l’État alertée courant 2019 par un informateur anonyme sur les « manœuvres frauduleuses » qui auraient eu cours à l’époque au sein de l’entreprise étatique.

Renaud Allogho Akoue est accusé d’avoir détourné plus de 600 millions de FCFA en 2 ans à la Cnamgs. © Gabonreview

 

Bachelier à 16 ans, diplômes avec mention durant tout son parcours scolaire et universitaire, directeur général dès l’âge de 27 ans, alors qu’il intègre le monde professionnel à 21 ans… c’est le procès d’un «surdoué» qui s’est ouvert ce mercredi 3 août au palais de justice de Libreville. Seule ombre au tableau : l’accusé, Renaud Allogho Akoue, qui prétend avoir toujours été premier de la classe, est soupçonné d’avoir mal compris les missions qui lui avaient été assignées en 2017 par le président de la République.

Devant la cour criminelle spécialisée, l’ancien directeur général de la CNAMGS est en effet soupçonné d’avoir abusé de ses fonctions et détourné plus de 600 millions de FCFA en deux ans. Cette accusation est portée par l’agence judiciaire de l’État (AJE) qui, il y a près de trois ans, avait saisi pour enquête la Direction générale des recherches (DGR) après une dénonciation anonyme.

Comme indiqué par l’informateur anonyme, l’enquête de la DGR a révélé «plusieurs manœuvres frauduleuses» dans les caisses de la CNAMGS entre 2017 et 2019. Au nombre de ces mouvements de fonds sujets à caution, l’on cite le financement de la scolarité au lycée privé Awassi de plusieurs élèves. Montant estimé : 4 millions de FCFA supportés par la CNAMGS sans justification.

L’ancien patron de la CNAMGS est également soupçonné d’avoir financé à hauteur de  40 millions de FCFA une opération d’achat et d’installation de lampadaires solaires avec la Gabonaise d’énergie à Oyem ; il aurait bénéficié de 160 millions de FCFA de prime pour une opération de prospection en vue de la signature d’un partenariat entre la structure dont il avait la charge et certaines pharmacies et centres hospitaliers à travers le pays. Renaud Allogho Akoue est également soupçonné d’avoir indûment tiré parti du projet de construction de l’annexe de la direction générale de la CNAMGS à Libreville en surfacturant la prestation de l’entreprise chargée d’effectuer les travaux. Estimé à 1,1 milliard de FCFA, l’accusé aurait en effet présenté au conseil d’administration une facture de 1,6 milliard de FCFA.

Payé à 10 millions de FCFA par mois, l’ancien DG de la CNAMGS, qui reconnaît avoir bénéficié de bonus allant de 50 à 100 millions de FCFA, est aussi soupçonné d’avoir bénéficié de frais de mission sans ordre de mission. L’audience a été suspendue pour reprendre jeudi avec les débats au fond.

 

 
GR
 

10 Commentaires

  1. Gayo dit :

    Les gabonais cotisent pour enrichir les roitelet et les courtisant de la court des Bongo. Pourquoi la CNSS et la CNAMGS devaient subir les revers de nominations politiques qui se basent plus sur le copinage que les compétences et la probité. Ali Bongo devraient accorder un peu plus de valeur au fruit du dur labeur des travailleur en excluant la CNSS et la CNAMG de ses pouvoirs discrétionnaires de nomination des pourris à son image. Les syndicats des travailleurs, les partenaires sociaux doivent avoir le pouvoir qui les reviens dans la gestion et le contrôle de ces organismes ou les gabonais cotisent finalement rien que pour payer des charges salariales et de fonctionnement qui sabotent l’avenir de ces structures. Médiocrité de Père à fils et maintenant il veut nous donner le petit fils aussi médiocre que lui-même au point où il a coulé la GOM avec Olam qui l’a viré pour son incompétence

  2. Gayo dit :

    Comment un homme aussi intelligent peut être aussi sorcier. Quand on pense à ce qui arrive à nos mamans et papa avec la mort programmé de la CNSS, quand on pense aux impayés de la CNSS et aux gabonais qui ont du mal à se soigner alors que des milliards sont dilapidé, j’espère qu’il prendra 30 ans bien mérité pour ce crime. Mboussou a certainement fait pareil. La CNAMGS qui reçoit des milliards de cotisation ne se portait pas mieux à son départ.

  3. moundounga dit :

    Morceau au choix: « Payé à 10 millions de FCFA par mois ». Vraiment moi je ne sais pas. Voila un gars jeune, beau, fort à qui on donne 10 patates par mois plus des avantages en rapport avec son rang (premier de la classe+mentions). En gros plus de 100 millions rien rien que pendant les 10 premiers mois. Mais comment, vraiment comment voler autant d’argent A NTARE NZAME expliquez moi. Et puis cet anonyme là pourquoi attendre autant de temps pour dénoncer. Plutot c’est fait moins la punition est grande, enfin je crois. En tout cas dommage de gacher une aussi belle jeunesse!!! Amen.

  4. Rembourakinda dit :

    Moi je veux savoir ce qu’il en est au sujet de la gestion de madame Nicole Assele. J’attends.

  5. Gayo dit :

    Le comble c’est que tout ça est devenu normal et banal pour un peuple moutonisé.

  6. Le gaboma dit :

    C’est simplement désespérant de voir les jeunes intellectuels se comporter ainsi.
    Mais qu’en est il des voleurs de la CNSS? Es ce que l’institution est tombée en faillite toute seule?
    L’informateur n’a visé que pour les bla boys ou bien?

  7. Prince dit :

    Et on appelle ça justice ? Et Nicole assele ? Blanche comme neige parce que c’est une Bongoasselé les intouchables du pays . 600 millions c’est l’argent de poche détourné par les intouchables que sont les bongo assele Valentin les vrais prédateurs des fonds publiques du Gabon , eux ils ne sont pas inquiéter. Mais le jour de Dieu viendra .

  8. Eyogol dit :

    Faut mettre Eyogo l’homme fort

  9. Loozap dit :

    Tellement ils ont le gros cœur qu’ils veulent tout prendre sans vraiment faire le travail qu’il faut . Si seulement les travaux étaient effectués et qu’il était efficace dans sa fonction je doute qu’on aurait pu remarquer ce détournement

  10. Jack dit :

    Qui veut tuer son chien l’accuse de rage…Cette somme est ailleurs détourner tout cet argent sans que le rouleau compresseur le sache j’y crois pas.
    Suivez mon regard.
    En effet, la CNSS où est passé l’argent détourné ? Pourquoi on fait pas appel à la gestionnaire ? Oupsss, j’avais oublié que si tu as un nom dans ce pays tu demeures intouchable.

Poster un commentaire