mdas

 

Le Rassemblement pour la patrie et la modernité est préoccupé par la situation de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), plombée par des tensions financières.

La 4ème vice-présidente, Colette Metimbe Fady lisant le communiqué final du Conseil exécutif du Rassemblement pour la patrie et la modernité. © D.R.

 

Réunis le 20 mai au siège du parti, les membres du Conseil exécutif du Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM), se sont préoccupés de la situation de la Caisse nationale de sécurité sociale ; confrontée à une éventuelle cessation de paiements d’ici juillet si les réformes engagées ne sont pas mises en œuvre, selon son directeur général.

Entre retard de paiements des salaires des agents, retard de versement des pensions, le sort de cette caisse de prestation sociale demeure très préoccupant pour le Conseil exécutif du RPM. Par conséquent,  «le RPM invite le gouvernement à tout mettre en œuvre pour procéder, dans les meilleurs délais, aux réformes nécessaires à la survie de cet important outil de solidarité nationale », a déclaré la 4ème vice-présidente, Colette Metimbe Fady.

En chiffre, la CNSS c’est 128 235 cotisants en 2020 ; 26 100 retraités avec à la clé un ajout de 500 nouveaux retraités par mois ; 3 branches de pension ; 90 milliards de pensions payées par an. Soit, 91% de la charge technique globale ; une augmentation de 37% des retraités contre une diminution de 6% des cotisants ; 5 125 nouveaux droits impayés depuis 4 ans et estimés à 18 milliards de francs CFA ; une dette fournisseur de 10 milliards ; des crédits bancaires de 55 milliards ; un résultat négatif de 28 milliards en 2020 et une augmentation exponentielle de la masse salariale.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. ALAIN MOUTON dit :

    J’espère recevoir bientot le versement de ma retraite de mon deuxième trimestre, je fais confiance à la CNSS POUR QUI J’ai TENU PENDANT 10 ANS L’hOTEL POUBARA à fRANCEVILLE.
    Très cordialement ALAIN MOUTON

Poster un commentaire