TATIE

Pour mieux défendre les intérêts des commerçants, la Confédération gabonaise des syndicats des commerçants (Cogasyc) compte organiser un congrès national qui devrait permettre de recueillir les préoccupations majeures à soumettre à la tutelle.

Abbas Nziengui Mabika. © D.R.

 

Le Secrétaire exécutif de la Confédération gabonaise des syndicats des commerçants (Cogasyc) envisage la tenue d’un congrès national. La vocation de ces assisses est de faire l’état des lieux du secteur et formuler une série de propositions à soumettre à la tutelle.

«Nous pensons que pour mieux défendre les intérêts des commerçants, il est toujours bien indiqué de se retrouver et de partager autour d’une table avec toutes les têtes pensantes, les préoccupations que nous formulent les commerçants de l’ensemble du pays. C’est la raison pour laquelle nous nous sommes retrouvés, puisque nous avons en perspective l’organisation du congrès qui doit se tenir en présence de tous les syndicats provinciaux», a déclaré sur les antennes de Nour TV, Abbas Nziengui Mabika, Secrétaire exécutif de la Confédération gabonaise des syndicats des commerçants (Cogasyc).

Ce groupement fédérant plusieurs syndicats de commerçants compte instaurer un dialogue permanent avec la tutelle,  pour fluidifier les échanges entre l’administration et les commerçants, et assurer un meilleur fonctionnent du secteur.

La Cogasyc appelle les commerçants à «s’inscrire de manière forte, afin de mettre en place leurs structures qui désormais, devraient les représenter d’une manière responsable devant les autorités de notre pays».

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire