" " Concours d'art plastique : La 2e édition s’ouvre aux élèves du secondaire | Gabonreview.com | Actualité du Gabon |
mdas

 

Initié par l’association Identité et restauration culturelles (IRC), la 2e édition du Concours d’art plastique a été lancé le 26 avril à Libreville sous le thème « Vivre avec le Coronavirus ».  Ce concours réservé aux élèves de 5e année primaire s’ouvre cette année à ceux du secondaire inscrits en classe de 4e.

Des élèves de Calazance en compétition. © Gabonreview

 

Sous le thème « Vivre avec le coronavirus », le concours d’art plastique organisé par l’association Identité et restauration culturelles (IRC) a été lancé à Libreville le 26 avril. Pour cette 2e édition, 10 établissements scolaires en compétition dont 7 du primaire et 3 du secondaire, seuls 9 y ont effectivement pris part, un établissement du primaire ayant abandonné. En lice, 3 candidats par établissements pour le primaire et 5 pour le secondaire dont ceux du Collège d’enseignement secondaire catholique Calazance.

Des responsables d’IRC avec des élèves du primaire en compétition. © Gabonreview

«Je trouve que l’initiative est très bien pensée parce qu’il y a des jeunes talents qui se cachent  dans les établissements. Ce genre de concours permettra vraiment à certains de se dévoiler, de dévoiler leurs talents et leurs pensées» a déclaré Veronica Nze Mî-Ndong, une des participantes de ce lycée catholique. A travers le dessin, elle a fait sa représentation de la vie avec le Coronavirus à côté d’Archanges Moupaka un autre participant qui a trouvé ce concours très instructif sur le plan mental et physique. «Si je suis lauréat, déjà ça va m’encourager à continuer. Mais si ce n’est pas le cas, ça va aussi m’encourager parce que je sais que je pourrais faire de mon mieux. Ça va m’apprendre à corriger mes erreurs» a-t-il dit.

L’organisation s’est satisfaite du bon niveau des élèves à comprendre les normes de la thématique proposée et espère que le jury pourra apprécier à sa juste valeur le travail en fonction du thème. «Dans les jours qui suivent, nous allons organiser la remise des prix. Le lieu et l’heure seront communiqués à tous les établissements qui ont concouru. Et à partir de là nous leur communiquerons 48h avant les noms des lauréats pour qu’ils soient accompagnés d’un responsable d’établissement et d’un parent», a fait savoir le président de l’IRC, Marvel Mayombo.

Pour lui, l’idée est de mettre les lauréats à la disposition des professionnels de l’art plastique pour mieux développer leurs talents. «Avec ceux de l’année dernière, on n’a pas pu poursuivre dans ce que l’on voulait faire pour plusieurs raisons indépendantes de notre volonté. Mais nous avons toujours les contrats des différents élèves pour la 1ere édition et de cette année» a fait savoir Aïcha, un membre de l’IRC.

 

 
GR
 

1 Commentaire

  1. ada dit :

    S’il vous plait expliquez la relation entre l’association Identité et restauration culturelles (IRC) et le covid19 pour en faire un sujet de concours voici le paludisme qui fait parti allez on va dire de notre culture parce que c’est une maladie que nous connaissons très bien et elle fait plus de ravage que covid19 en mois. c’est ça qui m’énerve avec nous les africains toujours entrain d’imité bêtement, que les blancs donnent un tel sujet chez eux c’est normale la maladie a fait des ravage mais nous au nom de quel ravage on vient en faire un sujet

Poster un commentaire