GR

Le pic du Covid-19 est espéré pour la mi-juin au Gabon, marquant ainsi le début de la fin la terrible pandémie. Un espoir qui pourrait cependant se heurter à deux réalités : l’incivisme des populations et certaines failles dans la riposte menée par le gouvernement.

Rien n’incite à l’optimisme sur le pic du Covid-19 prévu à la mi-juin au Gabon, et qui devrait marquer le début de la fin du cauchemar. © RFI

 

Trois mois se sont écoulés depuis le premier cas du Covid-19 enregistré au Gabon. Depuis, le terrible virus a connu une ascension fulgurante dans le pays d’Ali Bongo. Au 29 mai, le Gabon comptait 2613 cas et 15 décès. Heureusement, le cauchemar devrait bientôt prendre fin, ou du moins commencer à prendre fin, selon les estimations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

L’organisation onusienne estime que le pic de la pandémie devrait intervenir à la mi-juin au Gabon. Ce qui laisse entrevoir un espoir auprès des populations, sur le début de la fin du terrible virus dans le pays. «D’après l’OMS, notre pays vit en ce moment la phase ascendante de la courbe de propagation de la pandémie et nous nous rapprochons irréversiblement du pic de l’épidémie, qui pourrait intervenir entre la fin mai et mi-juin 2019», avait rappelé le Premier ministre, le 27 avril à Libreville.

Toutefois, cette prévision n’est envisageable que dans le cas d’une riposte rondement menée contre le Covid-19. Un facteur largement discutable sur le terrain, auquel se greffe celui de l’incivisme des populations contre lequel le gouvernement ne peut visiblement rien. Ce qui laisse planer de sérieux doutes sur le pic de la pandémie prévu à la mi-juin, le mois de mai étant déjà consommé.

Dans l’hypothèse où la pandémie poursuivrait sa course folle au-delà de l’échéance estimée, le gouvernement est-il préparé ? La question se pose avec acuité, tant l’équipe de Julien Nkoghé Békalé a parfois montré des signes de balbutiements dans la riposte contre le Covid-19. En tout cas, les regards sont tous rivés vers la mi-juin, avec l’espoir du début de la fin de la pire crise que le Gabon n’ait jamais connu, même si, à l’heure actuelle, l’optimisme n’est pas l’apanage de tous.

 
GR
 

6 Commentaires

  1. diogene dit :

    Le sida c’est pas fini, ébola c’est pas fini, pourquoi le covid 21 finirait-il ?
    Polio, tuberculose refont surface. Le palud fait encore de nombreuses victimes.

    L’incivisme du gouvernement illégitime travaille contre les populations avec ou sans pandémie !

    Comment générer de la confiance auprès de personnes qu’on a bafouées, terrorisées, brutalisées, appauvries, jetées dans la précarité, etc…?

  2. moundounga dit :

    Bjr. l’incivisme des populations a ses raisons. Nous savons tous que les Gabonais sont mécontents politiquement sans pour autant rentrer dans les détails. A partir de ce moment là, en ce moment c’est juste l’instinct de survie qui guide les Gabonais sans l’amour et le cœur qui sied afin de respecter les « donneurs d’ordres ». Sinon à votre avis pourquoi ces mêmes population pourtant dans la précarité rejette, perce, et envois presque à la poubelle sac de riz, conserve et autre produits issus de la banque alimentaire(plusieurs endroits à LBV ont été le théâtre de ces scènes ahurissantes.

  3. Jean felix Mbadinga dit :

    Bjr. A ma connaissance, les populations n’ont pas toutes recù des kits contre la pandémie. Si les partis politiques en ont recu et partagé a leurs militants respectifs, les ministeres n’en n’ont pas recu. Et quand on parle de reprendre le boulot sans precaution ou de s’en fournir personnellement,alors que des tonnes de kits ont éte donnés à notre pays et vu à la telé, on se demande bien a quelle sauce seront mangés ces agents dans leurs administrations.Vivement que que les differents ministetes reçoivent des kits de protection contre le covid 19

  4. 2MA dit :

    Nous ce qu’on c’est circuler librement dans notre pays meme avec le ventre vide,on fatigue avec vos mesures qui ne riment à rien.

  5. Ekoro Mvono Gervais dit :

    Bonsoir . je me demande pourquoi les populations sont toujours pointés du doigt ? Qui est insivique entre le gouvernement et les populations ? un gouvernement aussi médiocre . pardon qu’ont nous laisse .

  6. Toro dit :

    Ya pas d’incivisme de la population. Il y’a juste le manque d’autorité du gouvernement et son échec total.

Poster un commentaire